Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Zones économiques spéciales : des hommes d’affaires sud-africains attendus à Brazzaville

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Au sortir de l’audience jeudi avec le ministre des Zones économique spéciales, Alain Akouala Atipault, l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Congo, Richard Baloyi a annoncé l’arrivée imminente d’homme d’affaires sud-africains dans la capitale congolaise pour une séance de travail.

« L’Afrique du Sud est intéressée aux Zones économiques spéciales. La semaine prochaine, une société qui avait déjà identifié quelques secteurs et manifesté son intérêt aux Zones économiques spéciales arrive mardi prochain à Brazzaville. C’est une entreprise qui prévoit d’aller au-delà des Zones économiques spéciales », a expliqué l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Congo.

En dehors de ce groupe, il a également annoncé l’arrivée dans les jours à venir d’une autre entreprise sud-africaine qui n’attend que l’invitation des autorités congolaises. Cette société, a-t-il ajouté, a aussi manifesté son intérêt dans 8 secteurs d’activités.

Pour sa part, le ministre Alain Akouala Atipault a rappelé des échanges qu’il a eus récemment avec une quinzaine d’entreprises Sud-Africaines, au cours duquel il a fait une présentation des opportunités des investissements que représentent les Zones économiques spéciales au Congo.

[GARD align=”center”]

« Effectivement, l’ambassadeur de l’Afrique du Sud qui suit attentivement ce processus est informé de l’adoption par le Parlement et de la promulgation par le président de la République du projet de loi déterminant le régime et les modalités d’organisation des Zones économiques spéciales (ZES) au Congo. Ce groupe Sud-africain avec qui nous aurons une séance de travail mardi s’intéresse à des secteurs divers et variés au-delà des filières réservées et prévues dans les Zones économiques spéciales. Nous mettrons à leur disposition des informations afin qu’ils viennent le plus vite possible investir dans notre pays », a indiqué le ministre. Et d’ajouter, « nous ferons en sorte que les autres collègues qui ont la responsabilité de ce département ministériel soient informés.

Signalons que le projet de loi devant réglementer le régime et les modalités d’organisation des ZES, initiée par le gouvernement a été adopté au mois d’avril.

Ce texte s’est appuyé sur les études de faisabilité réalisées par des cabinets internationaux de renom. Elles portent sur les aspects économiques, industriels, d’infrastructures et de marketing du potentiel congolais et sur une étude comparée des conditions de réussite des pays émergents.

Ainsi, il est prévu la création de quatre Zones économiques spéciales, à savoir :  Ouesso, le bipôle Oyo-Ollombo,  Brazzaville, et de Pointe Noire. La création de ces zones économiques spéciales vise la diversification de l’économie congolaise, en s’appuyant sur une économie industrialisée et plus structurée.

Yvette Reine Nzaba
 
[GARD align=”center”]

Laissez un commentaire