Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Zimbabwe : Robert Mugabe promet de rendre les terres aux fermiers blancs

Robert Mugabe

Robert Mugabe

Après plus de 15 ans de confrontation avec la communauté blanche de son pays, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a décidé le 15 juillet de restituer des terres à leurs propriétaires d’avant, qui ne sont autre que des Blancs.

« Nous avons demandé aux provinces de nous fournir les noms des fermiers blancs afin que nous puissions leur donner des documents fonciers pour leur permettre de planifier leurs opérations sans problème », a confié un membre du gouvernement au quotidien local du Zimbabwe, le zimbabwemail, pour confirmer cette information.

En revenant sur sa décision de rendre les terres confisquées, le gouvernement va donner mandat aux dirigeants des 10 provinces du pays de dresser une liste de fermes appartenant à des Blancs. Déjà, les responsables locaux considèrent cette mesure comme étant d’une importance stratégique dans leurs districts respectifs.

Selon plusieurs sources concordantes, une commission de l’Union européenne sera mise en place avec l’autorisation d’Harare, pour évaluer les pratiques liées aux saisies de terres entamées par le gouvernement en 2000, et qui ont été souvent faites avec violence. Cette instance jugée d’un intérêt particulier pour le Zimbabwe permettra éventuellement au pays de soigner son image ternie par sa la politique de confiscation des terres appartenant à des familles blanches, une mesure qui a plongé ce pays dans une crise économique sans précédent.

En revenant sur sa décision, l’actuel président regagnera certainement une certaine popularité même parmi les fermiers blancs, soit plusieurs années après avoir autorisé aux citoyens de son pays de saisir de force leurs terres.

En attendant la concrétisation de cette mesure, il sied de noter qu’il existe quelque 300 fermiers qui sont toujours restés sur leurs terres sur un total de plus de 4 000 Blancs qui avaient perdu leurs terres après la défaite du parti de Robert Mugabe, le Mouvement pour le changement démocratique au référendum. Aujourd’hui, les analystes qui commentent ce qui s’était passé au Zimbabwe à cette époque, conviennent de dire que la décision de Robert Mugabe était purement et simplement une manière « d’arracher le pays des mains des colonisateurs anglais ».

© Adiac-Congo

1 Comment

1 Comment

  1. Patient

    17 juillet 2015 at 6 06 48 07487

    Je vous salut

Leave a Reply

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils