Uni-Congo pessimiste sur l’avenir du pays?

©DR

Dans un communiqué rendu public à Brazzaville, l’Union patronale et interprofessionnelle du Congo (UNI-CONGO), pense que la solution au problème du Congo ne va pas se produire avec les innovations et les réformes visant l’accroissement des recettes de l’Etat. 

Pour elle, ces mesures «ne prennent pas en compte l’impact potentiellement négatif sur les contribuables» et vont «inévitablement continuer à engendrer une augmentation des prix à la consommation et du coût de la vie, avec un impact immédiat sur le pouvoir d’achat de la majorité des Congolais».

Il apparaît, pense l’association patronale, «que ces réformes sont en totale contradiction avec la politique de diversification de l’économie, telle que définie et promue par le président de la République. Elles sont fortement dissuasives et ne laissent entrevoir aucune perspective d’investissements dans les secteurs visés: agriculture, mines, transformation du bois, tourisme, etc.». 

Enfin, «de nature contreproductive, les innovations contenues dans la loi de finances 2019 vont ralentir l’activité économique, mettre en difficulté un secteur privé formel déjà grandement impacté par la contraction de la demande intérieure, augmenter le chômage, et paradoxalement entraîner une baisse des recettes fiscales et de l’emploi. Par ailleurs, la promulgation du nouveau code forestier, fortement anti-économique, ne devrait qu’accentuer les difficultés rencontrées par les exploitants forestiers et annihiler définitivement les investissements dans ce secteur», pronostique l’Uni-Congo.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Uni-Congo

Related Articles

Congo : 31 813 candidats déclarés admis au BEPC 2015

Les résultats publiés le 11 septembre au lycée Pierre Savorgan de Brazza par le président général des jurys, Nicolas Toumbou,

Congo: 4.125 passeports établis mais non retirés par leurs demandeurs

Alors qu’ils se plient parfois en quatre et remplissent les couloirs de la préfecture pour obtenir un passeport ordinaire de

Alain Akouala, ministre congolais: «l’exportation des matières premières favorise le départ des jeunes africains vers l’Europe»

Interrogé par la rédaction  d’Oeil d’Afrique, le ministre à la présidence de la République du Congo chargé des Zones économiques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils