Un programme d’eau potable cible 60.000 ménages de Brazzaville

Image d’archive

Au total, 400.000 personnes issues de 60.000 ménages brazzavillois vont bénéficier de l’eau potable dans le cadre d’un projet qui sera financé par l’Agence française de développement (AFD), a annoncé mardi à Brazzaville, le directeur de l’AFD, Lionel Carrerini. 

S’adressant à la presse au terme d’un entretien avec la ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Ebouka Babakas, le patron de l’AFD a expliqué que ce projet entre dans la mise en œuvre du plan national de développement du Congo 2018-2022.

Selon lui, l’AFD financera cette année d’autres projets dans plusieurs secteurs au Congo, dont ceux du transport de l’énergie dans les deux grandes villes du pays et du drainage des eaux de pluie afin de de lutter contre les inondations.

Lionel Carrerini a déclaré qu’au Congo de nombreux projets financés par l’AFD s’exécutent déjà dans le cadre de la diversification de l’économie du pays. « Il s’agit, a-t-il rappelé, de la construction à Pointe-Noire de nouveaux quais pour désengorger le port autonome et améliorer sa compétitivité ; de la relance de la filière du cacao ; de l’aménagement forestier ; de l’amélioration de l’employabilité des jeunes ; de la santé et de l’action sociale ».

Avec APA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoCoopérationEau potableFrance

Related Articles

Brazzaville : Lycée Thomas Sankara, sous tension ce 11 mai

L’établissement d’enseignement secondaire situé à Djiri, le 9è arrondissement de Brazzaville, était sous tension ce 11 mai. À 9 heures

Brazzaville : Réunion ministérielle en prélude au sommet des chefs d’Etats sur le Fonds bleu pour le Bassin du Congo

Une réunion des ministres des pays membres de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds pour le

Congo – Insolite : Son épouse infidèle se colle à un Sénégalais, il exige 2,5 millions pour les séparer

En percevant cette somme, le cocu avait le sentiment de s’être fait rembourser les dépenses de sa dot. Que pouvait-il

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils