Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Syrie : Poutine dénonce l’ingérence d’ Hollande et Obama

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine|Reutres

Vladimir Poutine n’a pas cherché à cacher ses divergences avec Barack Obama et François Hollande. Après une rencontre avec son homologue américain à l’Onu, le président russe s’en est pris à la position de ce dernier et du chef de l’Etat français sur Bachar al-Assad.

«J’ai le plus grand respect pour mes homologues américain et français mais ils ne sont pas des ressortissants syriens et ne doivent donc pas être impliqués dans le choix des dirigeants d’un autre pays», a martelé Vladimir Poutine qui soutient Bachar el-Assad.

La crise en Syrie a occupé la moitié des 90 minutes d’entretien entre les présidents russe et américain. C’était la première rencontre officielle des deux hommes depuis deux ans. A son issue, Poutine a qualifié l’échange de «constructif et étonnamment ouvert». Pourtant Obama et Poutine n’ont pas trouvé de terrain d’entente sur la façon de combattre Daech et de gérer Bachar al-Assad.

Le Russe veut une coalition antiterroriste incluant l’Iran et le gouvernement syrien

Contrairement à Barack Obama et François Hollande, Vladimir Poutine plaide pour un dialogue avec le président syrien. «Ce serait une énorme erreur» de ne pas coopérer avec lui, a-t-il insisté. Face à Daech, il a appelé à une «large coalition antiterroriste» qu’il a comparée à «celle contre Hitler». «Nous devons reconnaître que personne d’autre que les forces armées du président (syrien) ne combat réellement l’Etat islamique», a lancé le chef du Kremlin qui a déposé au Conseil de sécurité une résolution soutenant une coalition politique et militaire. Celle-ci devrait, selon Poutine, inclure l’Iran et le régime syrien.

Barack Obama avait un peu plus tôt appelé à tourner la page Assad. «Après tant de sang versé et de carnages, il ne peut y avoir un retour au statu quo d’avant la guerre», a insisté le président américain. «On ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau, a lui assuré François Hollande. Assad est à l’origine du problème et il ne peut pas faire partie de la solution».

(Le Parisien)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils