Roissy: un enfant retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion venant d’Abidjan

©DR

Le corps d’un enfant « d’une dizaine d’années » a été retrouvé mercredi matin dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air France arrivé à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle en provenance d’Abidjan, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

L’avion, un Boeing 777, avait décollé de la capitale économique ivoirienne mardi soir et s’est posé peu après 06h00 à Paris.

Le corps a été découvert aux alentours de 06H40 dans le puits du train d’atterrissage, selon des sources proches.

Au-delà du drame humain, cela indique une faille de sécurité majeure à l’aéroport d’Abidjan », a déclaré à l’AFP une source sécuritaire ivoirienne, se demandant comment un enfant d’une dizaine d’années a pu accéder à un avion et s’il a bénéficié de complicité.

Ces dernières années, plusieurs passagers clandestins, notamment des adolescents en provenance d’Afrique, ont été retrouvés morts de froid ou écrasés dans des soutes de train d’atterrissage.

Les températures descendent à -50°C entre 9.000 et 10.000 mètres, altitude à laquelle volent les avions de ligne. Les logements de train d’atterrissage ne sont ni chauffés, ni pressurisés.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
AbidjanenfantFranceRoissyRoissy-Charles de Gaulle

Related Articles

FRANCE : UN CONGOLAIS ORIGINAIRE DE POINTE NOIRE, ABATTU D’UNE BALLE EN PLEINE TÊTE À PARIS

Une balle de 7.65 reçue à l’arrière du crâne. Pratiquée ce lundi matin, l’autopsie du jeune homme de 18 ans

Au Zimbabwe, le nouveau président Mnangagwa promet de « réduire la pauvreté de tous »

Le nouveau président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a mis vendredi un point final aux trente-sept ans du règne autoritaire de

Nduwimana, ministre burundais : « Demander un nouveau report des élections au Burundi est une insulte »

‘’Demander un nouveau report des élections est comme une insulte’’, a déclaré samedi à Bujumbura, le ministre burundais de l’Intérieur

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils