Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

RD Congo

RDC : Le pasteur Théodore Ngoy et son ex épouse devant la justice pour une affaire de…virginité !

Le Tribunal de grande instance de la Gombe a confronté, le jeudi 6 octobre 2016, le professeur, député, pasteur et avocat, Théodore Ngoy, à son ancienne belle-famille, Wanga, dans une affaire liée à l’extorsion de signature et imputations dommageables.

En effet, d’après la famille Wanga, l’homme de Dieu avait contracté un mariage coutumier avec leur fille Exaucée Wanga, fidèle de son église. Cependant, l’idylle a été de courte durée, quelques mois seulement, car le pasteur a accusé ses beaux-parents d’escroquerie, avoir menti sur la virginité de leur fille. D’où sa réclamation de restitution de sa dot.

Selon les avocats de la famille Wanga, Théodore Ngoy avait contraint Exaucée Wanga, sa femme, à faire une décharge attestant qu’elle avait déjà perdu sa virginité. « C’est sous menace et contrainte que notre cliente s’est pliée… », a indiqué le conseil de la partie Wanga.

En guise de réplique, le professeur a soulevé deux exceptions liées à l’obscurité du libellé et l’incompétence du tribunal. Pour la première, il soutient que le contenu de la citation qui l’attrait devant les juges est en contradiction avec la lettre dont fait référence les plaignants. La missive, soutient-il, reprend des mentions non cohérentes en rapport avec la citation directe. Quant au tribunal, il a rappelé qu’il est député, élu du Katanga et qu’il bénéficie du privilège de juridiction. Ainsi, il ne revient pas à un Tribunal de grande instance de connaitre de cette affaire mais à la Cour d’Appel.

Pour soutenir sa défense, il a déposé un extrait de la liste des résultats provisoires des législatives de 2006 publiée par la Ceni. Il a demandé l’irrecevabilité de l’action parce qu’il s’agit d’un procès téméraire et vexatoire et réclamé du tribunal la condamnation des plaignants au paiement des D-I de 50.000 USD à titre d’action reconventionnelle.

Pour l’accusation, le prévenu Théodore Ngoy cherche d’étouffer la vérité. « Il n’est pas député puisqu’il ne siège pas. Il n’a même pas apporté le PV de validation de son mandat en tant que député », a-t-on relevé, avant d’ajouter que le pasteur n’a apporté qu’une « paperasse » de la Ceni.

Après avoir entendu toutes les parties, le Tribunal a promis de rendre sa décision le 13 octobre prochain.

©mediacongo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils