RDC : l’artiste Simaro Lutumba est mort à Paris

by Ici Brazza | 30 mars 2019 13 01 11 03113

Simaro Lutumba[1]

Simaro Lutumba

Le guitariste et auteur compositeur prolifique, Simaro Lutumba est décédé ce samedi 30 mars à Paris, à l’âge de 81 ans, rapporte Willy Tafar, son manager.

Simaro Lutumba a fêté ses 81 ans le 19 mars. Ce virtuose de la guitare, par ailleurs considéré comme l’un des meilleurs compositeurs de la chanson congolaise, tire sa révérence mettant ainsi fin à 63 ans de carrière artistique fructueuse.

En 2018, il avait demandé et obtenu des pouvoirs publics des hommages nationaux pour toute son œuvre, préférant que ses mérites soient reconnus de son vivant. Était-ce prémonitoire ? En son honneur, un buste a été érigé au croisement des avenues libération et Nyangwe dans la commune de Lingwala.

Dans « Mabele », l’une de ses tubes devenu un classique dans la musique congolaise, l’auteur demandait qu’un tel buste soit confectionné en sa mémoire après sa mort. Il l’aura vu de son vivant. Et l’avenue Mushi où l’artiste a une résidence a d’ailleurs été rebaptisé avenue Lutumba Simaro.

A la surprise générale, Lutumba Simaro confiait la même année 2018 la direction de son groupe musical Bana Ok à Manda Chante, ce brillant chanteur connu du grand public grâce au groupe Wenge Musica, mais dont le propre orchestre « Wenge Référence » n’a jamais véritablement décollé.

« J’ai accompli ma mission. Que les autres suivent mes pas et qu’ils n’empruntent pas des voies immorales. Je me considère comme un professeur de musique. Ce que je demande aux jeunes c’est de bannir des insanités dans les chansons et la danse. Nous ne devons pas imiter aveuglement les cultures des autres. On doit être capable d’enseigner à travers la musique », recommandait alors Simaro Lutumba à l’occasion de ce passage de flambeau.

L’empreinte de Simaro dans la chanson, c’est encore aujourd’hui dans les reprises et même carrément l’imitation de ses rythmes par les chanteurs de la génération actuelle.

Elevé au grade de Commandeur

Il est l’auteur de plusieurs chansons à succès comme « Maya », « Affaire Kitikwala » et « Verre cassé ».

En décembre 2015, il faisait partie d’environ 90 opérateurs culturels dont artistes musiciens, plasticiens, comédiens, écrivains et autres de la RDC qui ont été décorés de médailles du mérite des arts, science et lettres par Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, au nom du président de la République, grand chancelier des ordres nationaux.

Lutumba Ndomandueno Simaro a été élevé au grade de Commandeur.

Lutumba n’a jamais placé sa voix sur une seule de ses chansons. Mais il aura contribué à faire éclore ou à porter haut les talents des chanteurs comme Sam Mangwana, Carlito Lassa, Djo Mpoyi, Malage de Lugendo…qui ont tous interprété avec maestria ses compositions. Et qui doivent se sentir bien seuls avec ce départ.

Partager :

Endnotes:
  1. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2019/03/Lutumba_Simaro_3_0_ok.jpg
  2. Tweet: https://twitter.com/share

Source URL: https://icibrazza.com/rdc-lartiste-simaro-lutumba-est-mort-a-paris/