Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

RDC: Denis Sassou Nguesso s’implique dans le dialogue congolais

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=« center”]

Le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, s’est invité à son tour dans le processus de dialogue politique en RDC. En dix jours, ce dernier a reçu en consultation à Brazzaville une vingtaine de personnalités politiques de RDC, coté majorité et opposition.

Tout a débuté à Luanda en juin lors du dernier sommet des chefs d’État de la CIRGL. C’est là que Denis Sassou-Nguesso a proposé ses services à Joseph Kabila, en concertation avec l’Angolais José Edouardo Dos Santos. Objectif pour les deux voisins : éviter qu’une crise majeure en RDC ne déstabilise leurs propres pays, déjà fragilisés par la baisse des cours du pétrole.

Les consultations, à proprement parler, ont débuté le 20 juillet. Depuis, les principaux représentants de la majorité présidentielle ont défilé à Brazzaville, ainsi que des figures de l’opposition, comme par exemple Pierre Lumbi pour le G7 qui soutient Moise Katumbi, ou encore Vital Kamerhe pour la dynamique de l’opposition. Il existe une exception notable à ce stade : l’UDPS d’Etienne Tshisekedi.

Denis Sassou-Nguesso a l’avantage de bien connaitre la scène politique kinoise et de nourrir une amitié ancienne avec Edem Kodjo, qu’il a également reçu plusieurs fois ces dernières semaines. Reste que les conditions de sa propre réélection au prix d’une nouvelle Constitution suscitent la méfiance de certains. « Comparaison n’est pas raison », veut croire un diplomate pour qui Denis Sassou-Nguesso a « tout intérêt à aller dans le sens souhaité par la communauté internationale » pour « redorer son blason après sa réélection contestée ».

Par RFI

[GARD align=”center”]

Laissez un commentaire