RD Congo : Mgr Fridolin Ambongo Besungu, cardinal !

©DR

Avant sa prochaine visite en Afrique dans quelques jours, le Pape François a annoncé dimanche 1er septembre 2019, la création de 13 nouveaux cardinaux. C’était Place Saint-Pierre de Rome, à l’issue de la prière mariale de l’Angélus qu’il a présidée comme à l’accoutumée, le Pape a annoncé que les nouveaux cardinaux seront reconnus officiellement le 5 octobre prochain au Vatican. Parmi eux, Mgr Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, en RD Congo.

Le Pape veut une Eglise missionnaire, comme le témoigne la provenance des 13 serviteurs de Dieu qu’il a décidé d’élever à la dignité cardinalice. «Leur provenance exprime la vocation missionnaire de l’Eglise qui continue à annoncer l’amour miséricordieux de Dieu à tous les hommes de la terre», a affirmé le Saint-Père avant de dévoiler la liste des futurs cardinaux. Et de conclure: «Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, en confirmant leur adhésion au Christ, ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le Saint peuple fidèle de Dieu». 

Parmi ceux que le Pape a choisis au cardinalat, se trouve Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux. Né à Séville (Espagne) en 1952, il est ordonné prêtre en 1980 avant d’être envoyé comme missionnaire en Egypte et au Soudan. Spécialisé en études arabes et en islamologie, Mgr Ayuso est nommé secrétaire de ce dicastère romain en 2012 par le Pape Benoît XVI. Il devient alors le plus proche collaborateur du cardinal français Jean-Louis Tauran, décédé le 5 juillet 2018. C’est sur les traces de cette éminente figure d’Eglise qu’il place son action à la tête de ce dicastère, où l’a nommé le Pape François le 25 mai dernier.

C’est à Séville, sa ville natale que Mgr Ayuso a appris l’heureuse nouvelle alors qu’il venait de célébrer la messe avec quelques membres de sa famille. Il a exprimé son émotion et sa gratitude envers le Pape, rappelant également l’importance du dialogue interreligieux, un des pivots du pontificat de François.

L’Eglise d’Afrique prend une assez bonne place dans cette liste des nouveaux cardinaux avec notamment Mgr Cristobal Lopez Romero, archevêque de Rabat (Maroc), Mgr Eugenio Dal Corso, évêque émérite de Benguela (Angola) et Mgr Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa (RD Congo).

Surpris par différents messages et appels de félicitations alors qu’il n’avait pas encore reçu la nouvelle de façon officielle, l’archevêque de Kinshasa, successeur immédiat du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a conclu, tout en remerciant le Saint-Père pour cette élévation, que c’est une reconnaissance de la part du Souverain pontife pour l’engagement de l’Eglise congolaise pour le bien-être de la population qui souffre. Pour lui, c’est vraiment un encouragement d’une Eglise qui doit être aux côtés du peuple. Et le fait d’être cardinal, lui donnera l’opportunité de faire entendre davantage la voix du peuple congolais auprès du Saint-Père et de toute l’Eglise universelle. Comme cardinal, Mgr Ambongo voudrait être un humble serviteur aux côtés de son peuple, assisté du Seigneur, le seul Maître de ce monde. A 59 ans, il devient l’un des cardinaux électeurs membres du collège cardinalice. Son implication comme second de Mgr Marcel Utembi Tapa, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) dans le processus politique tumultueux qui a précédé le scrutin présidentiel, qui a vu l’élection de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la tête de la RD Congo a été reconnue par tous. Il est le 4e cardinal de son pays.

A signaler que selon une tradition catholique confortée par l’usage, Kinshasa est dit «siège cardinalice», vu que ses trois prédécesseurs sont des cardinaux. Après Mgr Ambongo, le prochain archevêque de Kinshasa a toutes les chances de devenir, lui aussi, cardinal.

Aristide Ghislain NGOUMA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Fridolin Ambongo BesunguRD Congo

Related Articles

RDC: inondations à Kinshasa après de fortes pluies

De nombreux quartiers de Kinshasa étaient inondés mardi matin à la suite d’une brusque montée des eaux provoquée par un

RDC – Musique : Koffi Olomide annonce son retour sur la scène kinoise

Dans un spot posté notamment sur son compte Facebook la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 août, la star

Décès de Papa Wemba, les témoignages émouvants de la veuve Amazone

S’il est une personne inconsolable à la suite du décès de Papa Wemba, c’est évidement son épouse. Au lendemain de

1 comment

Write a comment
  1. Tchib Max Antaw
    Tchib Max Antaw 4 septembre, 2019, 23:52

    LE POISON CHRETIEN CONTINUE DE PRENDRE LE PEUPLE NOIR POUR DES IDIOTS . EN QUOI CETTE SALETE DE RELIGION A AVOIR NOTRE PEUPLE ? LE CHRISTIANISME EST UN VIRUS POUR NOTRE CONTINENT ,REVEILLEZ VOUS BANDE DE LOBOTOMISES. JESUS ETAIT BLANC ET NOUS SOMMES NOIRS C’EST DONC ACCEPTER QUE DIEU EST BLANC SI TENTER QU’IL EXISTE CE QUI RESTE A PROUVER, C’EST L’ARME EFFICACE DE LA COLONISATION.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils