Présidentielle au Congo: La CEEAC à Brazzaville pour discuter avec les autorités

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

Image d’archive
Image d’archive

Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), conduite par le chef de l’unité d’appui électoral au sein du secrétariat général de l’organisation, le Dr Pierre Siméon Athomo-Ndong, est arrivée à Brazzaville depuis le 10 mars pour accompagner le processus électoral en République du Congo. Elle quittera Brazzaville le 23 du même mois.

La  mission de la CEEAC  a sollicité des audiences auprès du président de la République du Congo ; du ministre des Affaires étrangères et de la coopération ; du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation ; du président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), ainsi qu’auprès des candidats à l’élection présidentielle du 20 mars et  des  plateformes de la société civile, selon leur disponibilité.

En outre, la mission souhaite que le ministère des Affaires étrangères et de la coopération puisse lui faciliter des contacts avec certaines organisations internationales impliquées dans le processus électoral en cours, notamment l’Union africaine et l’Organisation internationale de Francophonie.

Notons que la CEEAC est une organisation sous-régionale qui regroupe onze pays, à savoir : le Congo ; l’Angola ; la République démocratique du Congo ; le Burundi ; la Guinée Equatoriale ; le Gabon ; le Tchad ; la République centrafricaine ; le Cameroun ; le Rwanda et Sao Tomé et Principe.

La République du Congo est membre de la CEEAC depuis 1983. Le siège de  cette organisation est à Libreville au Gabon.

Roger Ngombé

[GARD align= »center »]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater