Pas de blocage du programme entre le Congo et le FMI

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a reçu, le 19 février à Brazzaville, l’administrateur du Congo auprès du Fonds monétaire international (FMI), Mohamed-Lemine Ould Raghani

L’administrateur du Fonds monétaire international (Fmi) pour l’Afrique francophone, Mohamed-Lemine Ould Raghani en séjour à Brazzaville, a affirmé mardi, qu’il n’y a pas de blocage du programme économique que le FMI entend signer avec le Congo pour sa sortie de crise.

« On ne peut pas dire qu’il y a blocage au sujet de ce programme car, on est en train d’affiner les aspects de forme qui sont liés aux procédures de l’institution qui s’appliquent à tous les États membres pour espérer aller rapidement à la signature », a déclaré Mohamed-Lemine Ould Raghani à la presse.

S’exprimant au terme d’une audience avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, le fonctionnaire du Fmi a informé les discussions avancent très bien et que « les questions de fond ont été bouclées et nous sommes au stade de forme ».

Il en outre salué la situation macroéconomique du Congo, estimant que le pays « suit aujourd’hui des politiques appropriées pour la stabilité de sa situation macroéconomique et de sa consolidation ».

Le Congo est en pourparlers avec le FMI pour sortir de la crise économique qui le secoue depuis 2014 suite à la chute des prix du pétrole, sa principale ressource.

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoCriseFMIMohamed-Lemine Ould RaghaniSassou

Related Articles

Congo – Procès Mokoko : l’épouse du Général Jean-Marie Michel Mokoko sort de son silence et dénonce

C’est par une longue lettre argumentée que madame Mokoko a décidé de sortir du silence et dénoncer et exiger «

Congo : La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%

La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%. Ce chiffre très alarmants

Congo : interdiction de construire dans l’anarchie

Le ministre, Pierre Mabiala, en charge des Affaires foncières et du domaine public, a décidé, le 30 janvier à Brazzaville,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils