Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

P/Noire-Couvre-feu : des filles arrêtées obligées de faire la patrouille avec les policiers de 20h à minuit

Une dizaine de filles interpellées après 20h par les policiers ont été contraintes de les accompagner près de 4 heures dans la ville dans leur patrouille. Une façon pour le chef de la patrouille de les sensibiliser pour ne plus se faire avoir la prochaine fois et de respecter la décision des autorités. En cette première nuit de couvre-feu, nombreux sont les habitants de la ville océane qui ont du mal à se plier au respect de la mesure.La bonne foi du chef de la patrouille a épargné ses filles d’un paiement de 5000 fcfa. Chacune d’elles a été accompagnée dans son quartier respectif un peu vers minuit.

Hortense Mabiala, 25 ans et employée dans une société de télécommunications de la ville,a été interpellée vers Tchibamba alors qu’elle regagnait son domicile au quartier Malala. Malgré ses explications et supplices, elle a été embarquée dans le véhicule et a vu comment neuf autres filles la rejoignaient.

« Ces policiers n’ont pas du tout été méchants avec nous, bien au contraire, ils se sont moqués de nous toute la nuit. On a quand-même rigolé avec eux malgré le stress » raconte Sonia Tchicaya, interpellée vers la base.

Les autorités ont décidé de ramener le couvre-feu de 20h à 5h du matin suite à un rebond des cas de Covid-19 dans les deux plus grandes villes du pays. Les populations se sont relâchées après la l’allégement du même couvre-feu et levée du confinement. La communication néfaste de l’équipe de riposte est aussi l’une des causes de ce relâchement bien que personne n’ose les sanctionner.

Le Congo compterait à ce jour plus de 3000 cas pour prés de 50 décès. Les populations ont été abandonnées à leur sort depuis le début de la pandémie, et les autorités n’ont que le durcissement du couvre-feu comme solution, qui s’avère aussi insuffisante.

Pour cette première nuit du couvre-feu, on peut dire dans l’ensemble que la police n’a pas été sauvage comme dans ses habitudes et a privilégié la communication avec les réfractaires, priés de les accompagner dans la patrouille pour mieux comprendre leur travail. « C’est le premier jour et il était évident que certaines personnes se dépistent, alors il nous revenait d’attirer juste leur attention au lieu de la punition » a martelé le chef de la patrouille.

1 Comment

1 Comment

  1. Makiata

    10 août 2020 at 7 07 18 08188

    Du 17 mars au 11 mai la france a été à 30000 morts, du 17 mars au 10 août, le congo n a que 3000 contaminés. Bon ce virus a un réel problème en Afrique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils