Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Négociations Congo-FMI : Clément Mouamba exclut l’aveu d’échec à l’étape préliminaire des discussions

Clément Mouamba

Clément Mouamba

Le Premier ministre, chef du gouvernement, se dit rassurant quant à la relance économique du pays qui dispose de diverses sources pour renflouer ses caisses, malgré son endettement estimé à 5329 milliards de francs CFA, soit 110% du produit intérieur brut (PIB) selon le Fonds monétaire international (FMI).

S’adressant aux médias le 10 octobre à Brazzaville, Clément Mouamba a indiqué qu’en dehors du pétrole dont le prix est en baisse sur marché mondial, le Congo dispose d’autres possibilités de mobilisation des recettes, notamment le recours aux ressources de proximité telles les recettes douanières et fiscales.  

« On s’est rendu compte que des niches de ressources existent dans les secteurs comme la forêt, le foncier, etc. Si l’on demandait par exemple à chaque Congolais de faire un titre foncier pour sa parcelle à des taux réduits…, cela nous apportera beaucoup d’argent », a-t-il estimé.

L’objectif est de faire du pétrole une ressource d’appoint en levant des ressources dans d’autres secteurs de l’économie nationale. « Le Congo a des problèmes, le pays est debout et sait où il va », a lancé le Premier ministre.

S’agissant des discussions entre le FMI et le Congo, il a fait savoir que le but de la récente mission du Fonds était de discuter sur la gouvernance et la dette nationale. Au terme des échanges qui ont duré du 25 septembre au 4 octobre, la mission technique du FMI a évalué la dette publique du Congo à 5329 milliards francs CFA, soit 110% du PIB.

« Au niveau de l’Etat, toutes les informations dont le FMI avait besoin lui ont été transmises. Je ne peux pas parler d’échec parce que nous sommes au début d’un processus. Le Congo ne peut pas seul retrouver ses équilibres macroéconomiques. Nous avons besoin du FMI pour sortir le pays de la situation actuelle. L’appui du Fonds permettra d’apporter la confiance aux investisseurs », a expliqué Clément Mouamba.

Le FMI devrait aider le Congo à améliorer le niveau de ses recettes et à maîtriser ses dépenses publiques, tout en évitant de contracter d’autres dettes. Les deux parties seront appelées à conclure un programme triennal au cours duquel le Congo ferait parfois face à des contraintes, des choix difficiles mais tout en préservant ses acquis sociaux.

Concernant les réformes, le Premier ministre a informé que le recensement des agents civils de l’Etat, organisé l’année dernière, a permis de nettoyer le fichier de la fonction publique avec un effectif global d’environ 66.000 fonctionnaires.

Il a également évoqué la réforme des entreprises d’Etat, notamment la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), la Société nationale d’électricité (SNE) et la Société nationale de distribution d’eau (SNDE).

« Nous allons voir la gouvernance de ces sociétés que nous trouvons inefficace. Elles sont en faillite de manière virtuelle. Les réformes ont commencé et vont être longues », a affirmé Clément Mouamba.

Pour lui, le Congo n’avait pas caché une partie de sa dette au FMI. Le pays doit 1242 milliards de francs CFA aux traders qui, depuis un certain temps, retirent leurs ressources à la source. La dette du Congo envers ses partenaires bilatéraux est de 2201 milliards francs CFA, dont près de 1400 milliards envers la Chine. 

Christian Brice Elion
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils