Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Madzimba : Il est difficile de ramer a contre courant d’une constitution lorsqu’elle est déjà promulguée

Marion Michel Madzimba Ehouango

Marion Michel Madzimba Ehouango

Il est difficile de ramer a contre courant d’une constitution lorsqu’elle est déjà promulguée. Le frocad et l’idc viennent de commettre une grave erreur en acceptant une nouvelle trêve avant la promulgation de la Constitution née du referendum contesté….

Curieuse façon de toujours faire la passe en or à l’ adversaire comme nous l’avions déjà fait lors des jeux africains. Je m’y étais opposé mais en vain.
Il est peut- être temps que je reprenne mon indépendance de ce groupe qui semble jouer à  » …Qui perd- gagne ».
__________________________________________________________________________________________

Au Congo-Brazzaville, il n’y aura plus de mouvements de désobéissance civile, ni d’opérations « villes mortes » jusqu’à nouvel ordre. La décision a été prise par le Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), les deux principales plateformes de l’opposition. Les négociations avec le pouvoir ont notamment abouti à la levée du blocus mis en place autour des résidences de deux de leurs leaders assignés à résidence depuis deux semaines.

« Dans un souci d’apaisement, l’IDC et le Frocad décident en toute responsabilité de suspendre à compter de ce jour, 2 novembre 2015, le programme d’action décliné le 29 octobre 2015 ». Jean-Baptiste Bouboutou, un des porte-paroles de l’IDC et du Frocad, n’a délivré ce message qu’après avoir été convaincu que l’étau s’était desserré autour de Guy Brice Parfait Kolélas et André Okombi Salissa. Ces deux anciens ministres, passés à l’opposition, étaient assignés à résidence depuis bientôt deux semaines.

Nouvelle Constitution

La décision de l’opposition de faire machine arrière et d’abandonner ces mouvements de désobéissance civile fait suite à un constat : « Le climat politique qui prévaut actuellement dans notre pays induit à n’en point douter une psychose qui fragilise, qui détériore, gravement le tissu social », constate Jean-Baptiste Bouboutou.

Cette décision est aussi le résultat de longues négociations avec le pouvoir, selon un porte-parole de la police. Les deux partis acceptent désormais de tout régler par le dialogue. Les Congolais peuvent attendre dans le calme et la sérénité la promulgation du projet d’une nouvelle Constitution, récemment adoptée.

Par RFI

1 Comment

1 Comment

  1. nkombo loui

    3 novembre 2015 at 11 11 50 115011

    vive la nouvelle constiution

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils