L’Espagne aura besoin de « millions et de millions de migrants »

©DR

L’Espagne, qui compte actuellement quelque 47 millions d’habitants, va devoir ouvrir ses portes. Selon José Luis Escriva, ministre espagnol de la Sécurité sociale, de l’inclusion et des migrations, la trajectoire démographique du pays est si inquiétante que « nous aurons besoin de 8 ou 9 millions de personnes juste pour garder notre population active au même niveau », a-t-il estimé, jeudi 16 janvier lors du Forum de l’OCDE sur les migrations, à Paris.

L’économie espagnole aura besoin de « millions et de millions » de migrants « dans les prochaines années » pour se maintenir au niveau actuel et ses voisins doivent aussi être « préparés à intégrer » massivement les populations exilées, a-t-il jugé.

« Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux »

Ces déclarations font écho, en France, aux propos qui avaient fait polémique de l’ex-Haut-Commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye, qui avait estimé fin novembre que la « démographie européenne et son vieillissement » nécessiteraient « 50 millions [de personnes] de population étrangère pour équilibrer la population active en Europe en 2050 ».

« Les trajectoires démographiques sont là. Ca va arriver, on n’y échappera pas », a lui aussi déclaré le ministre espagnol. « Nous devons être préparés à intégrer dans nos sociétés, si on veut conserver nos niveaux de confort, un certain nombre de migrants supplémentaires et notre population sera plus mixte. » « Nous devons préparer les sociétés à cela. Leur expliquer pourquoi cela est bon pour eux, pour leurs enfants et les générations à venir », a-t-il ajouté.

Actuellement, a complété la Commissaire européenne en charge des migrations Ylva Johansson, il y a un « manque de confiance entre la population et les responsables politiques, au niveau européen ou au niveau local » sur cette question. Les citoyens européens « veulent accueillir les migrants en besoin de protection internationale et veulent accueillir des personnes qui vont contribuer à notre économie, mais ils sont inquiets qu’on ne puisse pas gérer la migration, qu’on ne puisse pas la contrôler », a-t-elle avancé. « On doit montrer que nous contrôlons l’immigration », a-t-elle poursuivi, rappelant que l’année dernière, « 2,5 millions de migrants sont entrés dans l’Union européenne », dont 150 000 « arrivées clandestines ». « Ca c’est un problème, nous devons bien mieux gérer les arrivées irrégulières », a reconnu Ylva Johansson. « Mais ceux qui ont le droit de rester », a-t-elle conclu, « ils sont les bienvenus, on doit les accueillir ».

Avec AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
Espagnemigrants

Related Articles

Elle donne 5 millions cfa à son fiancé pour la doter, il s’en fuit au Maroc pour l’Europe

« C’est un escroc et Dieu va le punir ! » ne cesse de répéter sa fiancée. Une déception inattendue

Le Caire: Les chefs d’Etat africains prorogent de 3 mois le délai pour une transition politique au Soudan

Les chefs d’Etats africains réunis au Caire pour une réunion d’urgence sur le Soudan ont convenu, mardi 23 avril, de

« Gilets jaunes » : La France demande à Trump de ne pas se mêler de politique intérieure française

Le ministre français des Affaires étrangères a demandé dimanche à Donald Trump, de ne pas se mêler de politique intérieure

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils