Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Les troupes sénégalaises et nigérianes pénètrent en ce moment la frontière gambienne pour déloger Jammeh


L’armée de l’air nigériane a annoncé avoir envoyé 200 hommes et des avions au Sénégal, dans le cadre du mandat régional ouest-africain conféré à Abuja, pour faire appliquer en Gambie la victoire du président élu Adama Barrow, face au sortant Yahya Jammeh.

Dans le même temps, des colonnes de l’armée sénégalaise ont pris la direction de la frontière avec la Gambie où le président sortant Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir à Adema Barrow, vainqueur de la présidentielle de 1er décembre, selon les résultats de la commission électorale.

« Nous sommes en train d’avancer vers là », a déclaré à Reuters une source militaire à Dakar.

« Nous nous sommes trés sérieusement préparés », a-t-elle poursuivi.

Les habitants des villages de Diouloulou et de Ziguinchor, dans le sud du Sénégal confirment constater les mouvements des troupes vers la frontière depuis minuit.

« Depuis tôt le matin il y a des centaines des militaires sénégalais qui sont emmenés à bord des camions en direction de la frontière de la Gambie », a soutenu une source à Ziguinchor.

« L’armée de l’air nigériane (NAF) a envoyé un contingent de 200 hommes, ainsi qu’une flotte d’aviation comprenant un avion de combat, des cargos, un hélicoptère et un avion de surveillance et de reconnaissance à Dakar », indique un communiqué de la NAF publié sur son compte Facebook, ajoutant qu’il était prévu « qu’ils opèrent en Gambie ».

©VOA

4 Comments

4 Comments

  1. CONSTATIN

    19 janvier 2017 at 11 11 01 01011

    C’est très grave. je pense qu’il faut trouver autre solution. Parce qu’il y aura vraiment la mort des inoncents. Le mieux c’est d’accepter signer des amnési avec le president pour tous ces descendant et les menbre de son gouvernement. procédé par la force je pense que le nouveau président aussi ne va jamais régné dans la paix

  2. Josué

    19 janvier 2017 at 13 01 27 01271

    Ces deux pays qui sont confrontés à des groupes armés chez eux et qui n’ont pas encore trouvé de solution se jouent les gendarmes en Gambie.
    Allez libérer les lycéennes de Chibok au lieu de vous attaquer à plus petit que vous.
    Pourquoi vous n’aviez pas attaqué Diendere en son temps.
    Aidez les gambiens a sortir de la crise ou laissez les tranquille.

  3. Josué

    19 janvier 2017 at 13 01 31 01311

    Privilégier toujours le dialogue, l’arme des forts

  4. Bilal SECK

    19 janvier 2017 at 17 05 34 01341

    Josué, tu n’a rien compris. Dialoguer avec des gens Yahya Diamé revient à causer avec son toutou.
    Pour le cas du Sénégal Yahya Diamé a tjrs fait partie du MFDC. Il les a tjrs logés et soutenu ouvertement. Le territoire gambien a tjrs été la base-arrière des combattants du MFDC au vu et su de tout le monde. Tu te rappelles quand il disait que le Sénégal ne pourra jamais régler cette affaire sans passer par lui.
    Aller déloger ce chien ne serait que régler une partie du problème de la Casamance.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils