Les compteurs d’Energie électrique du Congo créent des malheurs dans les ménages

La société Energie électrique du Congo (E2C)

La société Energie électrique du Congo (E2C)

La société Energie électrique du Congo (E2C) est en train de mettre progressivement un terme au système de facturation forfaitaire qui, selon ses responsables, crée un grand manque à gagner à l’entreprise. 

Elle procède depuis quelques mois à la pose de compteurs électriques à ses abonnés domestiques. Seulement, ces compteurs défilent à une vitesse telle que les clients qui en sont déjà pourvus se plaignent de l’explosion du coût de la facturation! Il a triplé, voire quadruplé. 

Dans un quartier de Makélékélé, des locataires ont tout simplement préféré vivre sans électricité provisoirement, car les factures sont, à leur avis, trop chères: 80 000 voire 90.000 francs CFA. Pour leurs salaires, c’est difficile de s’en sortir. 

A ce rythme, l’accès à l’électricité pourrait devenir problématique pour de nombreux ménages.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
E2CEnergie électrique du Congo

Related Articles

André Ngakala Oko : « Les bébés noirs sont des terroristes. Je dis bien les bébés noirs ne sont que des terroristes »

Les autorités congolaises ont lancé une opération de lutte contre le phénomène ‘‘bébés noirs’‘ en vogue dans la capitale mais

Congo : le ministre de l’Enseignement dément les rumeurs sur la suppression de la bourse universitaire

Bruno Jean Richard Itoua, le ministre de l’Enseignement supérieur a démenti, mercredi, les informations selon lesquelles, le gouvernement congolais va

Congo – Coupure du câble sous-marin WACS : le gouvernement s’attèle au rétablissement de l’internet

Brazzaville et les autres villes congolaises sont confrontées depuis le weekend dernier à une interruption de l’internet haut débit, suite

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils