Skip to content

L’Elysée veut confier la crise centrafricaine à Idriss Déby

[GARD align= »center »]

François Hollande et Idriss Déby.
François Hollande et Idriss Déby.

En visite privée en France, le président tchadien Idriss Déby sera reçu lundi à l’Elysée par son homologue français François Hollande qui souhaite en faire le principal artisan de la résolution de la crise centrafricaine.

En froid avec le Congolais Denis Sassou N’guesso, actuel médiateur en Centrafrique, depuis qu’il annoncé le référendum pour modifier la Constitution puis briguer un troisième mandat, Hollande veut avoir comme interlocuteur privilégié sur ce dossier le président tchadien, ami personnel du ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian (CEEAC).

La remise en scelle du président tchadien devrait être accueilli avec soulagement par la présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza qui entretient des rapports notoirement difficiles avec Denis Sassou N’guesso.

Celui-ci lui reproche surtout de n’avoir pas nommé son poulain Karim Meckassoua au poste de Premier ministre de transition après le départ de André Nzapayeke

(Mondafrique)

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater