Le projet de pont Kinshasa-Brazzaville financé par la Banque africaine de développement

Une fillette contemplant Kinshasa © DR

Le Congo et la République démocratique du Congo (RDC) ont signé un accord pour la construction d’un pont entre Kinshasa et Brazzaville, les deux capitales les plus proches du monde -à l’exception de Rome et du Vatican-, avec un financement de la Banque africaine de développement (BAD), a annoncé jeudi cette dernière. L’accord a été signé en marge d’un forum sur l’investissement organisé par la BAD mercredi à Johannesburg (Afrique du sud).

L’ouvrage, un pont route-rail à péage, coûtera environ 550 millions de dollars (480 millions d’euros). Il mesurera près de 1.575 mètres et comptera une route à quatre bandes, une voie ferrée et un trottoir.

Les deux capitales congolaises – Kinshasa et sa douzaine de millions d’habitants et Brazzaville, 1,8 million d’âmes – ne sont séparées que par le fleuve Congo, dont la largueur oscille selon les endroits entre 2,5 et 4 km. Les déplacements entre les deux villes ne sont actuellement possibles qu’en bateau, voire en avion.

« La construction de ce pont permettra non seulement de relier les deux villes, mais également de promouvoir l’intégration de la région par delà les frontières », a déclaré le ministre du Plan de la RDC, Modeste Bahati Lukwebo.

Aucune date n’a été fixée pour la réalisation du pont.

Un tel projet de pont existe depuis l’époque du maréchal Mobutu Sese Seko, qui a dirigé le Zaïre (désormais RDC) de 1965 à 1997.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
BanqueBrazzavilleKinshasapont

Related Articles

Congo : des partis de l’opposition exigent la tenue immédiate d’un dialogue inclusif

À l’occasion de la rencontre citoyenne, tenue le 26 février à Brazzaville, le collectif des partis de l’opposition congolaise, signataires

Maroc : 11 ministres africains de la culture et 40 éditeurs et écrivains présents au SIEL 2017

La 23ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2017) inaugurée jeudi à Casablanca au Maroc connaît

Congo : vers la validation d’un plan renforcé de surveillance des maladies et de riposte 2018-2022

Le document sera validé au terme de l’atelier qui réunit, du 8 au 10 octobre à Brazzaville, des cadres congolais

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils