Le Congo veut réglementer la vente des substituts du lait maternel

©DR

Le directeur de cabinet de la ministre de la Santé et la population, Florent Balandamio a déclaré le 23 janvier à Brazzaville que l’adoption du projet de décret portant commercialisation des substituts du lait maternel permettra au Congo de mieux contrôler l’entrée et la vente de ces produits sur le territoire national. 

Florent Balandamio a, au cours de l’atelier relatif à l’élaboration du projet de décret, rappelé aux participants la nécessité de s’inscrire dans la droite ligne de la promotion de l’allaitement exclusif du lait maternel qui contribue à la bonne santé des nourrissons et réduit considérablement la mortalité de l’enfant de moins de cinq (5) ans.

Une façon pour le directeur de cabinet d’inciter les uns et les autres à une réglementation rigoureuse des substituts du lait maternel qui sont souvent à l’origine des maladies diarrhéiques et respiratoires chez le nourrisson et l’enfant.

« Cet atelier doit s’inscrire dans le cadre de la lutte contre la malnutrition infantile qui préoccupe le système des Nations unies, au même titre que la République du Congo. L’OMS Afrique, par ma voix, rassure le gouvernement congolais de notre soutien multiforme pour ce décret qui vise à garantir la sécurité alimentaire de l’enfant », a souligné de son côté le Dr Adelheid Onyango, la conseillère responsable de la nutrition de l’OMS Afrique.

Au cours de cet atelier relatif à l’élaboration de ce projet de décret, les cadres du ministère de la Santé, les représentants d’autres structures étatiques et ceux du système des Nations unies vont échanger sur la forme juridique qui encadrera la réglementation et la commercialisation des aliments destinés aux nourrissons et enfants en manque ou en rupture d’allaitement maternel.

© VOX 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congolait maternel

Related Articles

Brazzaville : les « Bébés noirs » font éruption au quartier Petit-chose

Alors qu’ils seraient recherchés par la police pour avoir semé la terreur, le 11 avril à Mikalou, les Bébés noirs

Congo – Fonction publique : près de treize mille agents iront à la retraite dans cinq ans

Le gouvernement a alerté, le 26 novembre, lors de son dernier conseil des ministres, que douze mille six-cent-soixante-dix-sept fonctionnaires, soit

Congo : Des députés demandent au Premier ministre de virer les ministres inefficaces

Elle était attendue de tous, la séance des questions orales au gouvernement a tenu ses promesses vendredi dernier. Un premier

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils