Le Congo mise sur l’agriculture pour stimuler la croissance économique

Image d’archive|© Reuters

Image d’archive|© Reuters

Le gouvernement congolais entend maintenir un niveau d’investissement élevé pour permettre à l’État de soutenir l’activité économique par le financement du secteur de l’agriculture capable de jouer le rôle de stimulateur de croissance.

« Nous voulons promouvoir trois secteurs importants pour le pays, à savoir l’agriculture, l’élevage et la pêche qui concourent majoritairement à la sécurité alimentaire du pays », a déclaré récemment Henri Djombo, ministre congolais de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Le développement de ses secteurs a pour objectif, non seulement de diversifier l’économie fortement dépendante du pétrole dont le prix du baril connait une forte dépression, mais aussi de contribuer à réduire le coût des importations des denrées alimentaires par une augmentation la production interne.

« Nous avons des atouts indéniables : des terres arables qui ne sont occupées qu’au niveau insignifiant de 2%, des pluies abondantes ; nous sommes traversés par l’équateur, nous pouvons donc pratiquer une agriculture en contre-saison ; nous avons des apports agricoles mobilisables », a indiqué Henri Djombo.

En dépit de ces atouts, parvenir à une telle ambition nécessite des appuis financiers et techniques suffisants pour que le Congo parvienne, à court terme, à relever les défis d’assurer la sécurité alimentaire, selon des responsables.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
agricultureCongo

Related Articles

Togo : le ministre gambien des Affaires étrangères appelle Faure Gnassingbé à la démission

Un message fort et peu commun entre Etats voisins. Ousainou Darboe, le ministre gambien des Affaires étrangères a sommé ce

Bénin: Boni Yayi n’a jamais perçu de salaire au-cours de ses 10 ans de mandat (officiel)

Le président béninois Boni Yayi n’a jamais perçu de salaire au-cours de ses 10 ans de mandat à la tête

La Chine entend faire de la zone économique spéciale de Pointe-Noire un projet pilote des relations sino-africaines

La Chine entend faire de la future zone économique spéciale (ZES) de Pointe-Noire (sud Congo), « un projet pilote des relations

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils