Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Art & Culture

L’artiste congolais Koffi Olomide expulsé du Kenya

Le chanteur été expulsé vers Kinshasa samedi matin. Il avait été arrêté vendredi soir dans la capitale kenyane (où il devait jouer en concert) après avoir été filmé dans l’après-midi donnant un coup de pied à l’une de ses danseuses.

L’avocat de Koffi Olimide a réagi en condamnant l’expulsion de l’artiste.

« Koffi a reçu le pire de traitement de la part de la police », a commenté Me George Wajackoyah, l’avocat de la star congolaise, selon un post Twitter publié sur le compte de la télévision kenyane Citizen TV Kenya

Les defenseurs des droits de la femme accusent Koffi d’agression sur une de ses danseuses.

L’affaire est partie d’une vidéo amateur prise vendredi, largement reprise et commentée sur les réseaux sociaux, sur laquelle Koffi Olimide est vu se diriger vers une de ses danseuses. La scène se passe à l’aéroport de Nairobi où l’artiste et son groupe musical venaient apparemment de descendre de l’avion qui les amenait surement de Kinshasa pour une série de productions au Kenya.

Sur la video, Koffi assène un coup de pied au niveau du ventre d’une fille au milieu des autres personnes identifiées comme ses danseuses. La victime parvient en partie à amortir d’un réflexe de la main, sous le regard incrédule de deux policiers kényans dont l’un s’interpose.

Il a fallu l’intervention d’un militaire (photo) pour que Koffi Olomide se calme et cesse de poursuivre sa victime.

Dans la soirée, la Commission nationale kenyane sur le genre et l’égalité publie un communiqué appelant l’Inspecteur général de la police à ouvrir immédiatement une enquête.

Le chanteur a été emmené au poste de police de l’aéroport et pourrait être inculpé rapidement, a indiqué à l’AFP une source policière.

Ce n’est pas la première fois que Koffi Olomide défraie la chronique dans de telles affaires. Après une action en justice en France, il avait été condamné à Kinshasa A 3 mois de prison avec sursis, en août 2012, pour « coups et blessures volontaires » contre son producteur.

Par l’AFP

1 Comment

1 Comment

  1. JDM

    23 juillet 2016 at 17 05 14 07147

    L’argent gagné sur le sang des Congolais est une malédiction, en complicité avec le dictateur le plus sanguinaire d’Afrique et, vouloir entraîner les Congolais a un concert le jour de la manifestation contre la dictature était une irresponsabilité et un manque de patriotisme. L’ heure de la décadence à sonné, les conséquences seront terribles.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils