L’Afrique fait face à deux types de malédiction

Robert Mugabe

Le président du Zimbabwe Robert Mugabe lors d’un meeting à Harare le 8 novembre 2017. Jekesai NJIKIZANA (AFP)

L’Afrique fait face à deux types de malédiction : la malédiction des ressources naturelles ou des matières premières et celle des chefs d’État. Sur le continent, quand on parle de ressources naturelles, on ne peut s’empêcher de penser à la misère, à toutes ces guerres provoquées par les petites mains du capitalisme qui tiennent à contrôler les ressources africaines.

Quant à nos chefs d’État, il y a de quoi devenir fou. Presque tous veulent s’éterniser au pouvoir, poussant les peuples à se radicaliser. Le cas du président zimbabwéen Robert Mugabe est pathétique et ahurissant. Après avoir lutté vaillamment contre les forces néocoloniales qui tenaient (et tiennent toujours) à soumettre le Zimbabwe aux humeurs d’intérêts occidentaux, le «vieux Bob», comme on l’appelle chez lui, est sur le point d’être « écarté » du pouvoir par l’armée.

 On parle de guerre de succession. On en vient à se demander pourquoi les chefs d’État africains ne sont-ils pas capables d’assurer la relève dans le calme et de manière démocratique? Pourquoi pousser les gens à bout? J’ai toujours soutenu le président Mugabe, mais je pense qu’il est temps qu’il s’en aille, qu’il cède le pouvoir à d’autres et non aux membres de sa famille, notamment sa femme, Grace Mugabe, que le vieux Bob veut imposer. 34 ans de pouvoir, ça suffit. 

L’Afrique n’a plus besoin de ces dirigeants qui se prennent pour des dieux sur terre; des dirigeants qui font honte à leurs peuples. Si Mugabe s’entête, l’armée devrait l’éjecter et assurer une transition qui doit conduire à des élections libres et démocratiques. L’ivresse du pouvoir est un poison qui fait beaucoup de mal aux pays africains…

Par Patrick Mbeko

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
AfriquemalédictionRobert Mugabe

Related Articles

Cité du Vatican: Le pape annonce la nomination de 20 nouveaux cardinaux

Le pape François a annoncé dimanche la nomination le 14 février de vingt nouveaux cardinaux, dont quinze venant de 14

France : un Congolais meurt chez sa « makangu » à Melun

Âgé d’une cinquantaine d’années, un Congolais a été trouvé la mort alors qu’il passait le week-end chez sa maîtresse à

Gabon : Guy Nzouba-Ndama annonce sa candidature à la présidentielle

Aujourd’hui démissionnaire, Guy Nzouba-Ndama présidait l’Assemblée nationale gabonaise depuis près de vingt ans. A ce titre, il était la troisième

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils