Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Afrique

La France décore des héros et des victimes des attentats, mais pas le Malien Lassana Bathily

La France a décoré vendredi cinq personnes qui s'étaient distinguées pendant les attentats de janvier à Paris, mais pas Lassana Bathily, un Malien employé au magasin Cacher parisien, où une prise d'otage sanglante avait eu lieu le 9 janvier 2015.

La France a décoré vendredi cinq personnes qui s’étaient distinguées pendant les attentats de janvier à Paris, mais pas Lassana Bathily, un Malien employé au magasin Cacher parisien, où une prise d’otage sanglante avait eu lieu le 9 janvier 2015.

La France a décoré vendredi cinq personnes qui s’étaient distinguées pendant les attentats de janvier à Paris, mais pas Lassana Bathily, un Malien employé au magasin Cacher parisien, où une prise d’otage sanglante avait eu lieu le 9 janvier 2015.

La France a décoré vendredi cinq personnes qui s’étaient distinguées pendant les attentats de janvier à Paris ou l’attaque contre un train Thalys en août, mais n’a pas inclus dans sa dernière promotion de la Légion d’honneur le Malien Lassana Bathily, « héros » du magasin cacher.

 La promotion de la Légion d’Honneur du 1er janvier compte en tout vingt récipiendaires en rapport avec les attaques jihadistes commises les 7, 8 et 9 janvier. Quinze des 17 victimes ont été décorées à titre posthume. Les deux autres – le dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris, également tués dans l’attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique- avaient déjà été décorées de leur vivant, le premier en 2005, le second en 2014.  

Cette nomination distingue aussi deux « survivants »: un imprimeur de la région parisienne et son employé, qui s’étaient retrouvés prisonniers dans leur lieu de travail quand les frères Kouachi, auteurs du carnage au journal Charlie Hebdo, s’y étaient barricadés.

Les trois autres bénéficiaires de la Légion d’Honneur sont le conducteur d’un Thalys visé par une attaque jihadiste fin août, le chef de bord du train et un passager, qui s’était interposé lors de l’attaque.

Le dispositif d’attribution de la Légion d’honneur aux étrangers avait permis de décorer dès le 24 août trois Américains et un Britannique qui avaient contribué à neutraliser l’homme armé.

En revanche, il n’y a pas de décoration pour Lassana Bathily, un Malien employé au magasin Cacher parisien, où une prise d’otage sanglante avait eu lieu le 9 janvier. Ce jeune musulman avait pourtant vaillamment caché des clients dans une chambre froide au sous-sol du magasin, gagnant le surnom de « héros ».

Il avait même été naturalisé dans les semaines qui avaient suivi les attentats. De plus, une pétition, à l’initiative d’une association de défense des populations noires de France, le Cran, avait plaidé pour qu’il obtienne aussi la Légion d’honneur. Pourquoi n’a-t-il pas reçu de légion d’honneur ?

Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte 93.000 membres.

Par l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils