Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Karim Benzema : « la Marseillaise appelle à faire la guerre, et je n’aime pas ça »

Karim-Benzema

L’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema

Karim Benzem a donné sa vision de l’hymne national dans une interview accordée à Vanity Fair.

On aurait presque oublié toutes les polémiques autour de Karim Benzema. Mais l’attaquant du Real Madrid s’est chargé de ralimenter les débats et discussions. Dans une interview donnée à Vanity Fair, le Français est notamment revenu sur son refus de chanter la Marseillaise lorsqu’il évoluait sous le maillot bleu. «Si vous écoutez bien, la Marseillaise appelle à faire la guerre. Et ça, ça ne me plait pas», avoue-t-il. En 2013 déjà, il justifiait son choix de ne pas la chanter, considérant que ça n’influe pas sur ses performances sur le terrain. «On ne va pas me forcer à chanter La Marseillaise. Zidane, par exemple, ne la chantait pas forcément. Et il y en a d’autres», expliquait-il alors. Au début de sa carrière chez les Bleus, il avait même déclaré qu’il jouait pour la France pour des motifs sportifs mais que son pays était l’Algérie. Difficile d’imaginer Karim Benzema reconquérir le cœur des Français avec cette nouvelle déclaration.

«Quand un Premier ministre parle de toi, ce n’est plus du football»

Le Français est aussi revenu pour Vanity Fair sur le scandale de la sextape, une affaire avec son compatriote Mathieu Valbuena, à l’origine de son bannissement de l’équipe de France depuis octobre 2015. «Quand un Premier ministre parle de toi, ce n’est plus du football», avance-t-il en faisant référence à la prise de parole de Manuel Valls le concernant en 2016. «Je crois qu’il ne faut pas mélanger le football et la politique. Dans mon cas, il s’agit d’une affaire politique», ajoute-il. Il assure par ailleurs qu’il ne fera plus rien pour convaincre Didier Deschamps de le reconvoquer chez les Bleus. «J’ai 30 ans, deux enfants, je suis tranquille ici. S’ils ont besoin de moi, ils savent où je suis.(…) Je ne parle plus avec l’entraîneur (Deschamps, ndlr) depuis longtemps, et sans parler, c’est plus difficile», précise-t-il.

D’autre part, Benzema a tenu à souligner le soutien que lui a apporté Fiorentino Perez lors de ces déboires judicaires. «Après avoir passé une journée en garde à vue, je suis revenu (à Madrid, ndlr) très triste. Florentino Pérez m’a attendu à Valdebebas et m’a donné toute son affection. Il est avec moi dans les bons et mauvais moments, c’est comme ma famille». Une famille avec laquelle il ne brille plus cette saison avec seulement 5 buts en 26 matches disputés en Liga, dont 20 comme titulaire.

Par Lefigaro

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils