Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Inde: un professeur congolais tué à coups de pierre à New Delhi

Une vue de New Delhi le 11 mars 2016|AFP

Une vue de New Delhi le 11 mars 2016|AFP

Un jeune professeur congolais a été tué à coup de pierres et de briques par trois hommes à New Delhi, dans un pays où les Africains sont fréquemment victimes d’attaques racistes, a-t-on appris samedi auprès de la police indienne.

Vendredi soir après une querelle au sujet d’une course en rickshaw, les trois agresseurs ont pourchassé le professeur de 23 ans originaire de la République démocratique du Congo (RDC) dans le quartier huppé de Vasant Kunj, avant de le lapider. La victime est décédée à l’hôpital samedi matin, a précisé à l’AFP Ishwar Singh, le chef adjoint de la police du sud-ouest de la capitale indienne.

Le groupe a également frappé un voisin qui essayait de venir en aide au ressortissant congolais, a ajouté M. Singh.

« Un des agresseurs a été arrêté », a encore dit le policier, selon lequel une chasse à l’homme a été engagée pour retrouver les deux autres.

Selon lui, l’attaque n’avait aucune connotation raciale. Toutefois les attaques contre les ressortissants africains sont fréquentes en Inde, où ils subissent des discriminations raciales et le harcèlement des locaux.

La police rejette généralement l’intention raciste dans ce type d’agressions.

En 2013, un Nigérian avait été tué par une bande dans l’Etat de Goa, dans l’ouest du pays. Les acteurs politiques locaux avaient alors comparé les Africains à un « cancer » et réclamé l’expulsion de tous les Africains de l’Etat, tandis que les conseils municipaux avaient ordonné aux habitants de ne pas leur louer de logement.

Fin janvier, une foule avait attaqué une étudiante tanzanienne de 21 ans et ses amis, incendiant leur voiture, les frappant et arrachant le tee-shirt de la jeune femme. Ces violences intervenaient, semble-t-il, en représailles à un accident mortel impliquant un véhicule conduit par un Soudanais.

En 2014, un ministre de l’agglomération de Delhi n’avait pas hésité à mener personnellement une équipe de policiers dans un quartier populaire de la capitale, faisant irruption en pleine nuit chez des Africaines dénoncées par leurs voisins comme étant des prostituées.

Par l’AFP

1 Comment

1 Comment

  1. Destin

    22 mai 2016 at 8 08 57 05575

    Pouquoi l’Africain est toujour victime racial si ce n’est pas l’homme blanc c’est le Rouge ou le jaune l’opresseurs…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils