Guillaume Soro rend une visite «symbolique» à Blé Goudé à la Haye

Guillaume Soro et Charles Blé Goudé

Guillaume Soro et Charles Blé Goudé

L’ancien président du parlement ivoirien, Guillaume Kigbafori Soro, a rendu dimanche à la Haye, une visite «symbolique» à Charles Blé Goudé, ancien co-détenu et ancien ministre de Laurent Gbagbo en liberté conditionnelle aux Pays-Bas. 

Au cours de cette visite M. Soro a souhaité le retour de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire pour «qu’ils construisent ensemble» la nation ivoirienne.

« Pour la Côte d’Ivoire et pour les générations à venir, il est bon que nous venions de façon symbolique vous saluer et souhaiter que vous rentriez en Côte d’Ivoire pour participer à la réconciliation » a déclaré M. Soro, précisant que « ce n’est pas des élections que je suis venu chercher ».

« Je suis venu vous voir pour qu’on construise ensemble la nation ivoirienne », a poursuivi Guillaume Soro s’adressant à son ancien compagnon des années 1990 au sein de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( FESCI, le plus grand syndicat estudiantin ivoirien) qu’il n’avait pas rencontrer officiellement depuis la fin de crise postélectorale ivoirienne de 2010.

Selon M. Soro qui est également le président de Générations et peuples solidaires (GPS, mouvement politique), les retrouvailles entre M. Blé et lui pour la construction de la nation ivoirienne sont « plus importantes que nos ambitions personnelles».

Ancien leader des jeunes patriotes ivoiriens, Charles Blé est en liberté conditionnelle aux Pays-Bas après cinq ans de détention à la Cour pénale internationale ( CPI) pour son implication présumée dans la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011.

Quant à M. Soro, depuis sa démission de la présidence du parlement ivoirien en février dernier pour divergence d’opinion avec le président ivoirien Alassane Ouattara, il a rejoint l’opposition et a déclaré sa candidature pour la présidentielle ivoirienne de 2020.

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Xénophobie contre les Subsahariens en Afrique du Sud : la responsabilité engagée de Nelson Mandela et de l’ANC, selon Patrick Mbeko

Les images des Africains (Congolais, Camerounais, Nigérians, etc.) brutalisés, dépouillés de leurs biens et tués en Afrique du sud choquent.

Yoweri Museveni estime que les occidentaux ont placé une « marionnette » à la tête de la RDC

En déplacement au Soudan du Sud pour rencontrer son homologue Salvir Kiir, le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré qu’après

Arrivée à Dakar des 130 sénégalais expulsés des USA

Au nombre de 130, ces Sénégalais rapatriés depuis le 20 février ont été reconnus coupables de délits aux Etats Unis.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils