France: deux hommes écroués après une attaque à main armée contre un diplomate congolais

Ambassade du Congo en France

Ambassade du Congo en France ©DR

Deux hommes ont été inculpés et écroués après une attaque à main armée en 2015 contre un diplomate congolais qui s’était fait voler une sacoche contenant plus de 900.000 euros près de son domicile en région parisienne.

Les faits remontent à octobre 2015 : alors qu’il rentre chez lui, à Roissy-en-Brie, avec son fils, cet employé de l’ambassade de la République du Congo en France se fait braquer avec une arme de poing par deux personnes. Les braqueurs se font remettre une sacoche qui contient plus de 900.000 euros destinés à payer plusieurs salaires de diplomates.

L’enquête est alors confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs, compétente en matière de criminalité organisée) de Paris et à la Direction régionale de la police judiciaire de Versailles (région parisienne), à laquelle les deux victimes «donnent des explications assez précises sur les malfaiteurs et leur voiture».

Ces éléments ont permis d’interpeller mardi trois hommes âgés de 30 à 40 ans, tous connus des services de police, notamment pour des vols à main armée. L’un a été reconnu formellement par les victimes. Lors des perquisitions à leur domicile, une somme de 130.000 euros a été retrouvée. A l’issue de leur garde à vue, deux d’entre eux ont été mis en examen vendredi pour vol à main armée en bande organisée et association de malfaiteurs. Le troisième a été libéré.

Avec AFP 

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
AmbassadeCongodiplomate congolaisFrance

Related Articles

Le Congo et le Rwanda signent un accord pour la valorisation du système d’information géographique

Le directeur du Centre de recherche et de production cartographique (Cergec) du Congo, Etienne Paka, et son homologue de la

Congo : La ministre Bertille Ingani déterminée à faire appliquer la loi sur la parité

Nommée au département de la promotion et de la femme et de l’intégration de la femme au développement, à la

Congo : le procureur de la République demande la levée de l’immunité parlementaire de Okombi Salissa

Le Procureur de la République, M. André Oko Ngakala a saisi, le 20 décembre à Brazzaville,  l’Assemblée Nationale congolaise pour

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils