FECOFOOT – Après l’élection sans surprise de Jean-Guy Blaise Mayolas : Le plus dur commence

Jean-Guy Blaise Mayolas a succédé à Jean-Michel Mbono ‘’Sorcier’’ à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire élective du mercredi 3 octobre 2018 à Madingou.

Unique candidat à la présidence de la Fédération congolaise de football (FECOFOOT), Jean-Guy Blaise Mayolas a succédé à Jean-Michel Mbono ‘’Sorcier’’ à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire élective du mercredi 3 octobre 2018 à Madingou. Le Comité exécutif élu sera attendu sur le programme qu’il a élaboré, présenté et s’est engagé à concrétiser. Ses choix initiaux, ses priorités, sa volonté et son degré d’engagement seront également observés et minutieusement décortiqués.

Le nouveau président de la FECOFOOT a été élu en obtenant 100% des voix portées par les 44 membres ayant participé à l’Assemblée. Un plébiscite qui le condamne à réussir. Les mêmes membres du précédent Comité exécutif, en général, figurent sur la liste de Jean-Guy Blaise Mayolas. Pour «faire du football congolais à l’horizon 2023, un puissant facteur de cohésion sociale, d’unité nationale, de développement économique et de rayonnement de notre pays.» En réalité, au-delà des hommes en selle, on attend son renouveau. Serait-on en présence d’ambitieux décidés à traduire en actes leurs professions de foi? On ne sait encore comment ces dirigeants du renouveau s’y prendront-ils pour relancer ce bateau ivre.

Les amoureux du football congolais espèrent que les nouveaux élus seront tout au long des quatre années de leur mandat des hommes honnêtes, courageux et qu’ils pourront par exemple renoncer à leur mandat quand l’exigera la situation. Ils attendent également d’eux la capacité de trancher par leur savoir-faire. Et que ceux qui les ont hissés soient eux-mêmes des acteurs actifs du nouvel élan qu’entend impulser Jean-Guy Blaise Mayolas.

Au sortir de l’assemblée élective de Madingou, le président Jean-Guy Blaise Mayolas et son équipe promettent de changer la façon de gérer le football congolais. Ils ont un programme s’appuyant sur quinze axes stratégiques et reposant sur quatre piliers. Quelles actions urgentes entendent-ils mener pour essayer de redonner ses lettres de noblesse à l’institution FECOFOOT? Comment comptent-ils soigner l’image de cette institution rongée, dit-on, par une gestion opaque? Comment traduiront-ils sur le terrain l’ambition de Jean-Guy Blaise Mayolas de rassembler la famille footballistique nationale? Concernant l’épineuse question financière et de sponsoring: quelle stratégie adpteront-ils pour trouver des sources de financement autres que ceux de l’Etat, de la Fifa et la CAF? Que feront-ils avec l’argent de la Fifa (5 millions de dollars sur quatre ans, promis par Gianni Infantino aux associations nationales)? Quelles opérations entamées pour que la professionnalisation des championnats soit une réalité? Quelles mesures urgentes proposent-ils pour relancer le football féminin? Comment asseoir la respectabilité de la FECOFOOT au niveau de la CAF? Que faire face aux cas soupçonnés de corruption qui font souvent débat en fin des championnats et mettent en cause la responsabilité de certains dirigeants et arbitres? Quelle est leur vision pour la Direction technique nationale qui semble se résumer à un homme évoluant en vase clos? Ces questions et bien d’autres encore exigent des réponses claires et nettes.

La vision actuelle de l’administration du football ne tolérerait ni incompétence, ni fainéantise. Les férus de football congolais attendent des signaux forts de ces grands Zorro…

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFécofootJean-Guy Blaise Mayolas

Related Articles

Lionel Messi attendu au Gabon

La rumeur a enflé ses dernières heures au Gabon. Lionel Messi serait attendu vendredi à Libreville. Vérifications faites par Footafrica365.fr,

Le Congo-Brazzaville finit les éliminatoires de la CAN 2017 sur une meilleure note

Les bissau-guinéens ont perdu, 1-0, lors de leur déplacement au Stade Municipal de Kintélé à Brazzaville face au Congo. La

CAN-2015 : les Diables rouges s’entrainent sans Douniama et Bifouma

Jeudi soir, les Diables rouges se sont entrainés sur le terrain annexe, de bonne qualité, d’El estadio de Bata « Une

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils