Elle donne 5 millions cfa à son fiancé pour la doter, il s’en fuit au Maroc pour l’Europe

Aéroport International de Rabat-Salé

Aéroport International de Rabat-Salé

« C’est un escroc et Dieu va le punir ! » ne cesse de répéter sa fiancée. Une déception inattendue après cinq ans de relation sentimentale très mouvementée. Pour la famille de la pauvre fille, la réaction de son fiancé était prévisible. On lui a toujours vu comme un profiteur.

La maman de la fiancée affirme qu’il y a des hommes pauvres qui ne méritent pas l’amour de certaines femmes riches. Celui qui devrait être son futur beau-fils vient de le démontrer en fuyant au Maroc avec les 5 millions de cfa remis par sa fiancée et qui valaient pour la Dot.

Les deux sortaient ensemble depuis plus de 5ans. Une relation que la famille voyait d’un mauvais œil à cause du statut social de l’homme. Il était professeur de français dans un lycée privé de Brazzaville avec un salaire insignifiant.

La fille, par contre, était une femme d’affaires ayant accumulé une richesse assez importante. Lui, vivait d’ailleurs chez elle.

Pour couper court aux commérages de sa famille et voisinage, elle avait pris la décision de financer elle-même sa Dot. Elle a remis à son fiancé 5 millions de Cfa pour lui permettre de paraître crédible devant sa famille.

Lui, s’est rendu vers sa belle famille remettre la lettre de demande de la main et a reçu quelques jours plus tard la liste de Dot. La famille attendait alors que le couple fixe la date de la Dot. La nouvelle s’est répandue partout. Enfin, il venait s’acquitter de la Dot, lui, l’homme moins considéré.

C’est depuis Rabat au Maroc, qu’il a annoncé à sa fiancée avoir renoncé à tout au profit de son avenir professionnel. Évoquant toutes les humiliations subies, il a promis revenir un jour épouser sa fiancée avec ses propres moyens financiers. Il devrait d’abord atteindre la France, son rêve de toujours.

Chancy Kiba 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleDotEuropeMarocRabat

Related Articles

Un pasteur qui avait prédit la mort de Robert Mugabe affirme finalement que « Dieu a changé d’avis »

Mardi dernier était censé être le dernier jour du président zimbabwéen Robert Mugabe, mais Dieu a décidé de le garder

Centrafrique: 90% de « OUI » à Bangui au référendum constitutionnel

Les électeurs de Bangui appelés à se prononcer lors du référendum constitutionnel centrafricain de dimanche ont voté « OUI » à 90%,

Mali : Briseuses de foyers : Le banditisme sexuel à ciel ouvert à Bamako

Tout ce qui faisait la honte d’un individu ou d’une famille est quasiment devenu aujourd’hui un motif de fierté ou

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils