Dette congolaise: fin des négociations entre la Chine et le Congo

 L'ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, lors du déjeuner de presse, ce 27 février 2019

L’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, lors du déjeuner de presse, ce 27 février 2019

Le diplomate chinois en poste à Brazzaville, Ma Fulin, a annoncé la détermination de son gouvernement de voir le Congo conclure l’accord avec le Fonds monétaire international, dans le cadre d’un programme économique et financier. 

Au cours d’un déjeuner de presse organisé le 27 février, l’ambassadeur chinois, qui faisait le point des relations sino-congolaise, cinquante-cinq ans après leur établissement en 1964, a indiqué que Pékin est très préoccupé par la situation économique difficile dans laquelle se trouve le Congo. Pour cela, le gouvernement de son pays s’est déjà prononcé pour aider ce pays.

« Une lettre du gouvernement et une autre d’Exim-bank, principal créancier de la dette congolaise auprès de la Chine, envoyée aux autorités congolaises, confirme la volonté chinoise pour annuler ou rééchelonner la dette. A ce jour, les négociations dans ce sens sont déjà bouclées », a déclaré Ma Fulin à la presse.

Selon lui, fort de la place de choix qu’occupe le Congo dans le cadre des relations sino-africaines, l’Etat chinois intervient actuellement auprès d’Exim-bank afin de voir, d’ici à trois mois, les deux parties parvenir à la signature d’accord devant marquer la fin des négociations. 

Par ailleurs, dans le cadre du partenariat stratégique global conclu entre la Chine et l’Afrique, en général, et avec le Congo, en particulier, le diplomate chinois a rappelé que le souhait de son pays est de corriger les faiblesses de la coopération sino-congolaise, en faisant de sorte que l’assistance s’adapte aux besoins et réalités congolaises.

« Il faut dans l’avenir corriger les insuffisances de notre coopération qui doit aller dans le sens des huit initiatives majeures lancées par le président Xi Jinping, lors du dernier sommet de la coopération sino-africaine », a-t-il souhaité, soulignant que les limites se justifient par le faible niveau de développement socio-économique et d’industrialisation du Congo, but essentiel que vise cette coopération.

Interrogé sur le projet de construction de la Zone économique spéciale (ZES) de Pointe-Noire, un des plus en vue de la coopération sino-congolaise, dans le cadre de la diversification économique du Congo, l’ambassadeur de Chine a estimé qu’il a atteint un niveau d’avancement considérable.

En effet, après des études de faisabilité approfondies sur l’investissement et celles des infrastructures, deux des cinq processus d’ordre légal de sa réalisation, il reste à la partie congolaise d’amorcer l’expropriation afin que les choses avancent.

« Le travail avance et d’ici à l’année prochaine, certaines industries pourront voir le jour. Sauf que c’est un projet complexe qui intègre plusieurs aspects qui nécessitent un important investissement », a précisé Ma Fulin, annonçant l’arrivée, cette année, d’une équipe chinoise qui sera basée au Congo pour une bonne suivie des travaux de construction de ces ZES.

Guy-Gervais Kitina

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
ChineCongodetteMa FulinSassou

Related Articles

Route Brazzaville-Pointe-Noire : Cinq morts dans un accident de circulation à Mayama

Cinq personnes, dont deux hommes et trois femmes, ont trouvé la mort au cours d’un accident de la circulation survenu,

Congo : une levée de fonds de 15.070.675 FCFA pour la candidature de Sassou N’Guesso

Le montant a été officiellement rendu public lors de l’assemblée générale extraordinaire du Parti congolais du travail (PCT) Pointe-Noire  tenue

Congo – Diplomatie : Le Maroc instaure un visa pour les congolais ?

Le gouvernement a imposé à compter du 1er novembre, des restrictions de voyage aux ressortissants du Mali, de Guinée-Conakry et

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils