Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Afrique

Crise post-électorale au Gabon : Ali Bongo demande le dialogue à Jean Ping

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est redit « prêt à rencontrer » son rival Jean Ping, qui s’est proclamé élu au scrutin présidentiel du 27 août « afin que plus aucun Gabonais ne trouve la mort » du fait de la crise post-électorale, selon son porte-parole.

M. Bongo « est prêt à rencontrer tous les candidats de la dernière élection présidentielle, y compris M. Ping, afin que plus aucun Gabonais ne trouve la mort sous prétexte d’une revendication démocratique dont les mécanismes de résolution sont prévus par la loi et connus de tous », a assuré mardi soir à la télévision nationale le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nzé, en référence au contientieux électoral en cours d’examen par la Cour constitutionnelle.

Le porte-parole a par ailleurs dénoncé « des voix irresponsables (qui) s’élèvent à nouveau ». « Ces voix, qui incarnent une violence politique jamais atteinte dans notre pays, promettent une instabilité durable si le résultat de la Cour ne leur était pas favorable », a accusé M. Bilie-By-Nzé.

« Le dessein avoué de ces gens est de faire encore plus de victimes, comme si le nombre de morts déjà enregistrés et le deuil qui frappe de nombreuses familles gabonaises ne sont pas déjà des morts de trop », a-t-il ajouté.

M. Ping a saisi la Cour constitutionnelle le 8 septembre pour demander le recomptage des voix dans la province du Haut-Ogooué. Son adversaire Ali Bongo y a obtenu 95% des voix pour 99% de participation, selon les résultats de la Commission électorale (Cénap).

Ce score lui a permis de l’emporter sur l’ensemble du pays avec environ 5.000 voix d’avance, selon la Cénap. Leur proclamation le 31 août par le ministre de l’Intérieur avait déclenché des émeutes meurtrières et des pillages massifs.

La Cour dispose d’un délai de quinze jours – jusqu’à vendredi – pour trancher, alors que des rumeurs évoquent un possible report de sa décision.

Par l’AFP

1 Comment

1 Comment

  1. le gaboma

    21 septembre 2016 at 16 04 52 09529

    Je suis désolé pour ali bongo il est un peu trop tard pour sa le peuple gabonais ne veu plus de toi il serait sage de ta part de quitter le pouvoir c’est ce que nous les gabonais nous voulons plus question ne négocié avec toi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils