Côte d’Ivoire: Mangou cloue Gbagbo «l’armée n’a pas pour mission de se battre pour maintenir un président qui n’a pas gagné les élections»

Côte d’Ivoire: Mangou cloue Gbagbo «l’armée n’a pas pour mission de se battre pour maintenir un président qui n’a pas gagné les élections»

A son deuxième jour d’interrogatoire face à la défense de Laurent Gbagbo, le général Mangou a affirmé que même avec des munitions et des armes il n’aurait pas fait la guerre et, coup fatal pour l’ancien président, que l’armée n’a pas pour vocation de maintenir un président qui n’a pas gagné les élections.

« Si j’avais eu des armes et des munitions je n’aurai pas fait cette guerre car notre mission (l’armée, ndlr) c’est de défendre l’intégrité du territoire, protéger les personnes et les biens, l’armée n’a pas pour mission de se battre pour maintenir un président qui n’a pas gagné les élections » s’est par ces mots exprimé le témoin de l’accusation signifiant clairement que, pour lui, Laurent Gbagbo n’avait pas gagné la présidentielle de 2010 et tentait de se maintenir au pouvoir par l’usage de la force.

Par ailleurs le Général a expliqué que toutes les communications de l’armée ivoirienne étaient interceptées et que l’armée française usait de moyens aérien et satellitaire pour le renseignement.

« On n’avait pas de système pour coder donc c’était au téléphone portable qu’on communiquait en 2002 comme en 2011…Chaque fois l’armée française déployait un satellite et un avion « breguet », un avion de renseignement qui sert à écouter, à prendre des photos aériennes à haute altitude…J’ai pas de doute je sais que nous étions écoutés par les services français » confiera le témoin qui expliquera ensuite que les infiltrations ennemies dans les rangs de l’armée servaient au commando invisible.

« Nous étions infiltrés par des militaires qui transmettaient les renseignements aux ennemis, pendant la crise de 2010 à 2011 c’était transmis au commando invisible ».

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Laurent GbagboMangou

Related Articles

Maroc : plus de 23.000 sans-papiers régularisés en trois ans

Plus de 23.000 clandestins ont été régularisés depuis 2013 au Maroc, après trois ans de mise en oeuvre d’une nouvelle

Zimbabwe : le président Mugabe fête son 92ème anniversaire

Le bureau de la présidence et le gouvernement du Zimbabwe ont organisé une fête lundi pour célébrer le 92ème anniversaire

« On ne peut pas continuer à les laisser manifester violemment. Non, trop c’est trop », lance Mugabe aux manifestants

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, contesté dans la rue depuis plusieurs semaines, a justifié samedi l’interdiction de manifester dans la

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils