Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Coronavirus : flambée du prix du pain à Brazzaville

Du pain exposé dans un marché de la place ©DR

Depuis l’entrée en vigueur du confinement, les distributeurs vendent le pain de 75F à 100F notamment dans les quartiers périphériques. À cette spéculation s’ajoute une baisse du poids de cette denrée prisée des Congolais. 

Le pain fait partie des aliments de base des Congolais. Il est surtout prisé dans les grandes agglomérations de la République du Congo. Dans un cadre de confinement à domicile dû à la pandémie du coronavirus (Covid-19), nombreux sont les Brazzavillois qui se précipitent pour s’approvisionner auprès des boulangers et des boutiquiers.

En effet, la hausse du prix ne concerne pour l’instant que les boules de pain. D’après les distributeurs, la situation est liée aux difficultés de transport pour la livraison et la vente du pain. Ils évoquent par ailleurs la spéculation autour des prix des matières premières qui rentrent dans la fabrication de la baguette, à savoir la farine, la levure… 

Cette situation exaspère un peu plus les consommateurs déjà confrontés à une hausse vertigineuse des prix d’autres produits de première nécessité. Du côté des associations de défense des droits des consommateurs, à l’instar de l’Observatoire congolais des droits des consommateurs, l’on déplore une absence de coordination entre le ministère du Commerce et les équipes de contrôle sur le terrain. 

«Nous avons constaté que le poids du pain vendu par les distributeurs a considérablement diminué. Le pain vendu aux consommateurs via les boulangeries garde encore sa forme que celui acheté auprès des distributeurs. Cette situation est révélatrice d’une faible coordination et d’absence de stratégie efficiente entre le ministère du Commerce et les différents services de contrôle », a souligné le secrétaire exécutif de l’Observatoire, Mermans Babounga. 

Il faut noter que le marché de la boulangerie au Congo a fait l’objet de plusieurs mesures ces derniers mois. En janvier 2019, un arrêté ministériel a été pris pour mieux règlementer le transport et la vente de cette denrée dans les conditions d’hygiène. Par exemple, il est interdit l’usage des véhicules de transport en commun ou d’autres moyens non adaptés pour en assurer la livraison aux vendeurs. 

Fiacre Kombo 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils