Congo : vers la reprise du trafic ferroviaire dans le Pool

©DR

Le sous-préfet de Goma Tsé-Tsé, Prospère Diatoulou, qu’accompagnait le député d’Ignié, José Cyr Ebina, est allé constater, le 27 août, la détermination des jeunes de son district y compris des ex-combattants ninjas qui dégageaient, avec des machettes, des herbes envahissant les rails, privés de trains depuis près de deux ans.

Disciplinés et bien organisés, les jeunes de Goma Tsé-Tsé se sont mis à l’ouvrage, sous la coordination des agents du Chemin de fer Congo Océan . De Brazzaville à cette localité, la voie est déjà dégagée.

Cependant, le trafic ferroviaire ne pourra reprendre normalement que si toute la voie ferrée est libérée des herbes qui l’envahissent sur tout son parcours dans le Pool. Les personnes déplacées qui regagnent progressivement leurs villages sont encore dans un quasi dénuement et une détresse visible. Elles placent leur espoir sur la reprise du trafic ferroviaire afin de relancer leurs activités génératrices de revenus.

La paix se réinstallant progressivement dans ce département, ont noté les deux autorités, les pouvoirs publics sont appelés à créer toutes les conditions pour la reprise du trafic ferroviaire en vue de desservir les différentes gares où la population revient petit-à-petit.

Par ailleurs, ont indiqué les deux responsables, c’est à cause de la bêtise humaine décriée dans le pays que les rails sont sous de hautes herbes.

Roger Ngombé

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CFCOCongoPool

Related Articles

Can handball féminin : les deux Congo se neutralisent

Menées tout au long du match, les Diables rouges ont pu arracher un nul miraculeux de 29-29 contre les Léopards,

Congo – SNPC : ECOBANK et UBA le danger qui guette ?

Le Congo n’en finit pas de susciter l’ire du FMI. La vérité sur les 914 millions $ de dette qu’a

Congo : de nouvelles mesures pour améliorer le climat des affaires

Le ministre congolais du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé a annoncé vendredi à Brazzaville la mise

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils