Congo : Une personne est morte noyée dans la piscine de Rémy Ayayos à Dolisie

Rémy Ayayos Ikounga

Rémy Ayayos Ikounga

Une personne est morte noyée dans la piscine de Rémy Ayayos à Dolisie. Ce drame qui a mis en émoi la population, a fait resurgir des pratiques magico-mystiques que certaines langues imputent à l’ancien président de l’AC Léopard.

Jonathan Moussayi est mort noyé dans la piscine située au domicile de Rémy Ayayos sis au centre-ville de Dolisie.

Âgé de vingt ans ce jeune homme né en 1997, vraisemblablement neveu de Rémy Ayayos, car sa maman se nomme Ayayos, avait l’habitude se s’y baigner en toute quiétude. Pourtant, ce bain du 29 décembre lui a été fatal.

Selon des témoins qui ont donné l’alerte, Jonathan semblait comme happé par une force invisible, alors qu’il tentait de sortir de l’eau, avant de couler. Ils trouvent ce décès pour le moins mystérieux.

La nouvelle qui s’est propagée à Dolisie, telle une traînée de poudre ravive les suspicions de pratiques mystiques de tous temps attribuées à Rémy Ayayos, et d’évoquer le décès comme étant « un prélèvement opéré par l’oncle que serait Rémy Ayayos, pour garantir la puissance de ses activités ».

L’évocation de cette dimension irrationnelle qu’entourerait le décès est déjà source de tension entre les familles maternelle et paternelle du défunt.

Confortés par les consultations menées auprès des charlatans et autres bonimenteurs, beaucoup pensent que l’enfant aurait été « immolé en festin de bonne année par l’oncle avec ses amis de même loge mystique ».

Tout le monde attend de pied ferme l’arrivée de l’oncle à Dolisie, pour les obsèques du neveu défunt et « lui cracher à l’occasion les quatre vérités pour ce mort suspect dans son entourage, qui serait celui de trop ».

Bertrand BOUKAKA

Les Échos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDolisieRémy Ayayos

Related Articles

Ethiopian Airlines en négociation pour reprendre ECair

Après l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique australe, la compagnie Ethiopian Airlines pourrait planter son drapeau en Afrique centrale. Selon une

La friperie fait un tabac au Congo

Considérée il y a quelques années de cela comme la chasse gardée des démunis, la friperie fait de nos jours

Congo: Sassou N’guesso va-t-il se prononcer sur le débat constitutionnel?

Comme de coutume, le message de vœux de nouvel an du chef de l’Etat est fiévreusement attendu. Après avoir écouté

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils