Congo : « une partie importante du revenu du pétrole est récupérée par les sociétés qui l’exploitent » (ambassadeur turc)

pétrole

Une plateforme offshore d’exploitation de pétrole. © Getty Images/HeliRy

Dans une interview accordée à une agence de presse turque, l’ambassadeur de Turquie en République du Congo, Can Incesu, affirme par ailleurs que « l’économie du Congo est trop basée sur le pétrole »

C’est ce que « tout le monde dit » et que l’ambassadeur de Turquie en République du Congo, Can Incesu, dit partager : « l’économie du Congo est trop basée sur le pétrole. Elle s’est passée des autres potentialités du pays, notamment l’agriculture. »

Dans une interview diffusée par l’agence de presse turque Anadolu mercredi, 21 novembre, l’ambassadeur turc regrette également le fait que les revenus générés par le secteur pétrolier ne profitent pas pleinement aux Congolais.

« Le pétrole qui est produit au large de Pointe-Noire a une grande valeur monétaire, mais une partie importante du revenu du pétrole est récupérée par les sociétés qui l’exploitent [essentiellement des sociétés étrangères, NDLR]. La richesse n’a pas pu être répartie assez équitablement au sein de la population congolaise, même si les Congolais ont un certain niveau de revenu », affirme dans cette interview Can Incesu.

Le Congo-Brazzaville a produit 354 000 barils de brut par jour (b/j) en 2017 dont la majorité (261 000 b/j) destinée à l’export, selon les données de la 53e édition du bulletin statistique annuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), publié en juin 2018.

D’après les données de la Banque mondiale, la production pétrolière congolaise est passée de 84 millions de barils en 2016 à 96,8 millions en 2017, soit une augmentation de 15,3%.

Début août 2018, le Premier ministre, Clément Mouamba, avait indiqué à l’Assemblée nationale congolaise que le pays ne tirait pas véritablement de bénéfices des cours du pétrole brut à cause du remboursement des dettes contractées.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), avec qui l’Etat que dirige Denis Sassou Nguesso négocie une aide financière, le Congo a une dette publique supérieure à plus de 110% de son PIB.

© Energies-media

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongopétroleTurquie

Related Articles

Congo : Vers la modernisation de l‘administration foncière du Congo par la Côte d’Ivoire

À travers l’accord de coopération, le Comité national de télédétection et d’information géographique (CNTIG) de la Côte d’Ivoire entend accompagner

Congo : La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%

La prévalence VIH-sida chez les professionnelles du sexe est largement au-dessus de la moyenne générale, 5,5%. Ce chiffre très alarmants

Denis Sassou N’Guesso : « le Congo est bien loin de la banqueroute »

Le retour progressif de la paix dans le département du Pool, la crise économique et les négociations avec le Fonds

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils