Congo : un jeune homme tué par balle au marché PK-Mfilou

©DR

La vingtaine révolue, Moïse, comme on l’appelait, a été froidement abattu, le 22 avril à Brazzaville, par un agent de la force de l’ordre.

L’acte criminel s’est passé au marché PK Mfilou, dans le septième arrondissement. La victime, un jeune bagagiste dans ce marché, jouait au poker (jeu de cartes en échange d’argent) avec ses trois amis, dans un coin caché qu’ils ont transformé en fumoir.

L’un d’eux aurait gagné le jeu mais les trois perdants ne voulaient pas lui remettre le pactole. Ce désaccord aurait entraîné une forte discussion qui aurait troublé l’ordre public. Informés, les agents de l’ordre les auraient interpellés et  conduits au poste de police.

En route, le jeune assassiné qui résistait au départ à cette interpellation, aurait voulu prendre la clé des champs. C’est à cette occasion que l’un des agents de la police  lui aurait logé deux balles dont l’une dans la nuque et l’autre dans la mâchoire.

Le jeune Moïse a succombé sur place au vu et au su de tout le monde. Son corps sans vie, saignant à flot, a traîné sur les lieux pendant près de deux heures, avant que les services des pompes funèbres ne viennent le récupérer.

« Les agents de la force publique et ces délinquants se disputaient en chemin. Arrivés sur l’avenue qui sépare Pk et Massina, ce jeune homme est passé devant. Croyant qu’il s’échappait, un agent de l’ordre a tiré sur lui à moins de dix mètres. Il est mort sur place », a précisé un témoin des faits.

Tout à coup, une peur-panique a gagné le quartier. Traumatisée et surchauffée, la population a massivement manifesté, réclamant à la police de lui livrer le tueur. N’ayant pas pu l’obtenir, elle a incendié le PSP. La température s’est calmée grâce à l’arrivée d’un renfort.

Dans la foulée, on a appris que le tueur n’est pas à son premier forfait.

Firmin Oyé et Camella Makita 
 
Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
balleCongojeunePK-Mfiloutué

Related Articles

Congo – Brazzaville : cherche Opposition responsable

 Y a-t-il une opposition au Congo ? Si l’on prend comme critère le socle idéologique et la vision de

Congo : le ministre Juste Ibombo dénonce une grève illégale à la SOPECO

Les syndicalistes et quelques agents de la Société des postes et de l’épargne du Congo (SOPECO) ont barricadé le 10

Les pays membres d’Interpol d‘Afrique invités à une coopération et vigilance soutenues

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso a exhorté les experts des 35 pays africains, membres de l’organisation internationale

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils