Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo – Sortie de crise : Denis Sassou N’Guesso décide d’un audit sur la corruption et la bonne gouvernance

Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso

Le président de la république du Congo, Denis Sassou N’Guesso a pris la décision de lancer avec l’assistance technique du FMI, un audit sur la corruption et la bonne gouvernance. La décision est unanimement saluée dans l’opinion.

« À l’évidence, la crise économique implique entre autres causes que des acteurs gouvernementaux ou autres, commis à l’action économique ont failli à leur mission. Soit en terme du management de leur action, ou dans des pratiques disparates, en inadéquation avec les prescrits du chef de l’État. Ils devront à l’évidence rendre des comptes. »

En écrivant ces mots mercredi, peu avant l’annonce du chef de l’État congolais, certains nous ont reproché de rêver en grand. Pourtant, la lecture que nous avons faite des signes probants qui se dessinent dans l’univers politique et économique congolais semble nous donner raison.

Rien de sérieux et de durable ne peut être entrepris, si l’homme n’est pas au cœur de l’action. Un homme à qui l’on prescrit des missions dont on lui donne les moyens de les accomplir, et qui de toute évidence doit rendre des comptes, quant à l’accomplissement de ceux-ci.

L’évaluation des résultats permet ainsi d’envisager la suite du parcours tout en tirant les conséquences qui s’imposent.

En lançant la GAR, gestion axée sur les résultats, le président Denis Sassou N’Guesso initiait de facto le changement de comportement auquel les congolais devaient dorénavant se conformer, dans l’œuvre de construction nationale, chacun jouant sa partition à la perfection, pour une mise en harmonie du processus d’ensemble.

Ceux qui avaient cru à un énième slogan, comme le Congo a su en produire au long des ans, et qui ont brillé par des anti-valeurs de tout temps décriés, sont désormais placés devant le fait accompli.

Les écritures ne disent-elles pas, « il y a un temps pour tout ».

Bertrand BOUKAKA

Les Échos du Congo-Brazzaville

1 Comment

1 Comment

  1. Jalaga

    14 décembre 2017 at 21 09 29 122912

    Bonne if we. On commence par lui et said famille, ensuite ses allies/complices politiques. Aura t-il le courage d’aller jusqu’au bout?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils