Skip to content

Congo : réunion au sommet entre le président Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço

[GARD align=« center »]

 Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço
Congo : réunion au sommet entre le président Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço ©DR

Une réunion tripartite de haut niveau ce samedi à Brazzaville, la capitale politique de la République du Congo. Le chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’Guesso est en effet l’hôte de ses deux homologues congolais et angolais, Joseph Kabila et Joao Lourenço.

Au menu de cette rencontre, sécurité, coopération et calendrier électoral en République démocratique du Congo. Les voisins de la RDC sont de plus en plus inquiets de la tournure que prennent les choses dans ce vaste pays de l’Afrique centrale.

Des élections sont prévues en RDC le 23 décembre 2018. Le deuxième et dernier mandat du président Kabila a pris fin le 20 décembre 2016, aux termes de la Constitution qui autorise le président à rester en fonctions jusqu‘à l’installation de son successeur élu.

Le Rassemblement de l’opposition, qui rejette ce calendrier, demande le départ de M. Kabila dès la fin de l’année. Toute manifestation de l’opposition reste interdite et réprimée.

Outre la question de l‘élection présidentielle qui déchaîne les passions dans le pays, notamment au sein de la classe politique, la résurgence des groupes armés dans l’est et la crise humanitaire dans le Kasaï font partie des préoccupations.

[GARD align=« center »]

La preuve, cette rencontre tripartite intervient au lendemain d’une attaque qui a coûté la vie à 15 Casques bleus tanzaniens et cinq soldats congolais, dans l’est de la RDC où sévissent de nombreux groupes armés.

Au Kasaï, par ailleurs, région située à l’ouest du pays, la crise humanitaire qui y sévit bat des records. Environ 1,4 million de personnes ont été chassées de chez elles tandis que 3,2 millions de personnes sont à cours de nourriture. Avant l‘élection de M. Lourenço, l’Angola avait annoncé en mai qu’elle fermait sa frontière avec la RDC alors que des milliers de Congolais fuyaient les violences dans le Kasaï.

Mi-octobre déjà, l’instabilité en République démocratique du Congo était également au cœur d’un sommet des chefs d’Etat de la région des Grands lacs, toujours à Brazzaville. Plusieurs présidents de la région y avaient effectué le déplacement, Joseph Kabila (RDC), Joao Lourenço (Angola), Paul Kagame (Rwanda), Faustin-Archange Touadéra (Centrafrique) et Edgar Lungu (Zambie).

[GARD align=« center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater