Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo: pour l’IDC- Frocad, «la réconciliation nationale démarre par la libération des prisonniers politiques»

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd'hui président de l'IDC-Frocad, la principale plateforme de l'opposition|© DR

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd’hui président de l’IDC-Frocad, la principale plateforme de l’opposition|© DR

Le coordonateur de la plateforme d’opposition IDC-FROCAD (initiative pour la démocratie au Congo et le front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel), Charles Zacharie Bowao, a indiqué mercredi à Brazzaville que ces deux groupements étaient disposés pour un dialogue en vue de sortir le pays de la crise qu’il traverse actuellement.

« Nous allons continuer à nous montrer disponibles pour aller à un dialogue et rechercher un compromis. Dans un tel cadre nous pouvons, si nous sommes tous animés de bonne volonté de l’intérêt général dans le cadre d’un ressaisissement national, nous pouvons trouver un compromis qui nous permette de sortir le pays de la crise actuelle », a déclaré Bowao au cours d’une conférence de presse.

« Nous restons sereins, nous ne voulons pas de la guerre dans le pays, nous ne voulons pas d’un bain de sang parce que, nous estimons que les peuples qui se respectent, sont ceux qui discutent rationnellement, c’est pour cela que nous avons insisté pour que nous allons à un dialogue, que nous posions sans mystification les problèmes », a-t-il notamment soutenu.

Selon le coordonnateur de l’IDC-FROCAD, le point sur la présidentielle du 20 mars dernier figurera au nombre des points qui seront débattus au cours de ce dialogue.

« Nous avons un dossier en béton pour prouver que l’élection présidentielle a été savamment désorganisée par le pouvoir et que malgré cette désorganisation…nous avons les éléments pour prouver que nous avons gagné », a-t-il appuyé avant de proposer le recours à des facilitateurs internationaux au cas où les protagonistes à la crise actuelle n’arrivent pas à s’accorder.

« Si nous ne nous accordons pas, nous pouvons recourir en toute humilité à des facilitateurs qui vont nous aider à nous accorder pour avoir une lecture apaisée de notre propre avenir ». Tout en dénonçant les « arrestations arbitraires » dont son victimes des cadres et militants des partis d’opposition depuis quelques mois, Charles Bowao a aussi exigé des pouvoirs publics, la libération sans condition de tous les détenus politiques incarcérés « illégalement » et la levée de la mesure d’assignation à domicile d’André Okombi Salissa et du général à la retraite Jean Marie Michel Mokoko, tous deux candidats malheureux à la présidentielle du 20 mars dernier.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils