Skip to content

Congo – Pool : les enseignants de Mindouli remontés contre « les ninjas »

[GARD align=« center”]

Une fraction de ninjas-nsiloulous de Kindamba suivant le meeting/Photo Adiac
Une fraction de ninjas-nsiloulous de Kindamba suivant le meeting/Photo Adiac (Images d’archives)

Le personnel enseignant de Mindouli dans le département du Pool a publié une pétition le samedi 29 février dans laquelle il a exprimé sa colère contre les miliciens ninjas et promis d’aller en grève si la tutelle ne prend pas des décisions qui s’imposent.

Selon des sources concordantes, la colère des enseignants est consécutive au fait que les miliciens ninjas ont molesté le vendredi 28 février le surveillant général du collège de la localité au motif qu’il avait rappelé à l’ordre l’un des fils de l’ancien rebelle Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntoumi qui avait bravé l’interdiction des autorités locales de ne pas voir un élève franchir la cour d’un établissement scolaire sur une motocyclette au risque de perturber les cours. 

A en croire la même source, l’élève ayant commis la faute n’a subi aucun supplice physique ni de la part de la force publique sollicitée pour la circonstance ni de la part des responsables de l’établissement scolaire. Il avait été purement et simplement verbalisé.

[GARD align=« center”]

Par ailleurs, les miliciens ninjas ont poussé l’outrecuidance un peu plus loin en dévalisant le magasin où sont stockés les vivres destinés à la cantine scolaire. Cette situation est à l’origine de la mission du travail du ministre en charge de l’Enseignement primaire et secondaire, Anatole Collinet Makosso, et du représentant du Programme alimentaire mondial au Congo, Jean-Martin Bauer à Mindouli.

Notons que ces derniers temps, les miliciens ninjas brillent par des actes de vandalisme dans cette partie du pays. Les derniers faits en date sont le sabotage des installations électriques de la mairie de la localité et de l’usine de fabrication du ciment de Mindouli.

[GARD align=« center”]

Partagez cet article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laissez un commentaire

A Lire aussi