Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo – Pool : Deux militaires tués dans l’attaque de trois (3) bus de transport

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Deux militaires abattus de sang-froid, des passagers dépouillés de tous leurs biens et des autobus à bord desquels ils étaient embarqués à Brazzaville pour Pointe-Noire incendiés, le bilan de l’attaque perpétrée par les ninjas-nsiloulou, le 26 mai, en début de matinée sur la Route nationale numéro I près de Mayama, dans le département du Pool, est particulièrement lourd.

De source proche des familles des victimes, trois autobus assurant la liaison entre Brazzaville et Pointe-Noire ont été approchés par un groupe de Ninjas-nsiloulous, milice de Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntoumi, qui opère dans le Pool. Après que les miliciens ont intimé l’ordre aux chauffeurs de s’arrêter, ils sont montés à bord des véhicules et abattu par balle deux militaires en tenue qui s’y trouvaient. Puis ils ont soumis les passagers à une fouille systématique leur ravissant argent, téléphone portable et autres objets de valeur, violentant certains d’entre eux. Ils ont ensuite incendié les trois autobus créant la débandade parmi les passagers. Un des autobus appartiendrait à la compagnie Océan du Nord.

Depuis l’attaque qu’ils avaient perpétrée dans les quartiers sud de Brazzaville, le 4 avril 2016, les ninjas se sont retirés dans le Pool où, à intervalles réguliers, ils s’en prennent aux éléments de la Force publique et aux civils. L’incendie des cars de transport en commun, le 26 mai, a été précédé par une série d’embuscades meurtrières contre les militaires déployés dans le département pour traquer le chef-rebelle visé par un mandat d’arrêt du procureur de la République.  Pour le gouvernement, Ntoumi et ses hommes sont coupables d’actes de terrorisme et devront tôt ou tard répondre devant les tribunaux.

[GARD align=”center”]

Laissez un commentaire