Congo – Personnalités politiques : « Jacques Joachim Yhombi Opango est mort ! »

Jacques-Joachim Yhombi-Opango

L’ancien Président de la République, Jacques-Joachim Yhombi-Opango

« Yhombi est mort !»  La nouvelle a parcouru le net et fait chauffer les téléphones samedi, au point que beaucoup se la sont relayée via whatsApp, affirmant mordicus la détenir de source sûre. Pourtant, un « fake news ».

Encore une farce dont le net a désormais le secret. L’expansion de rumeurs faisant état du décès de personnalités, ciblés au gré de la volonté de nuire dont nul ne peut justifier les motivations.
Samedi, la nouvelle de la mort de l’ancien président Jacques Joachim Yhombi-Opango a été propagée en boucle dans les milieux congolais de France. Vérification faite auprès de la famille, « le vieux », rentré de Monaco se reposait entouré de sa famille à Vaugirad.

Il est vrai que l’ancien président de la république populaire du Congo et du CMP, président fondateur du Rassemblement pour la Démocratie et le Développement RDD, parti de l’excellence, Jacques Joachim Yhombi Opango était hospitalisé au CHU de Rennes en France, en Août dernier. Son état de santé s’était brusquement détérioré au point qu’il avait été plongé dans le coma.
Depuis, le « patriarche d’Owando », s’est remis de sa maladie. Sorti de l’hôpital, il vaque à ses occupations, du haut de ses 78 ans.

Tout porte à se demander, pourquoi précipiter la mort, même virtuelle, d’un homme qui s’était déchargé tout mandat politique. Une mise à la retraite volontaire que l’on a rarement observée auprès des hommes politiques congolais. Peut-être, pour Jacques Joachim Yhombi Opango, c’est aussi cela, la marque de « l’excellence » dont il a toujours fait son credo.
Alors, que les charlatans du net se le tiennent pour dit, Jacques Joachim Yombi Opango est bien vivant !

Bertrand BOUKAKA
Avec Lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo – Présidentielle 2016 : Joseph Kignoumbi Kia Mboungou se porte candidat

Premier candidat à se prononcer, le président de la Chaîne a affiché, le 6 janvier, à Brazzaville sa volonté de

URGENT – Congo : Clément Mouamba nommé Premier ministre

Cadre de banque formé en France, la soixantaine passée, Clément Mouamba a été choisi samedi 23 avril comme Premier ministre

Gabon: la loi électorale «n’interdit pas» un recomptage, selon le camp Ping

Les troubles post-électoraux au Gabon ont fait au moins deux nouveaux morts, un policier à Oyem, près de la frontière

1 comment

Write a comment
  1. Koachim
    Koachim 10 octobre, 2017, 16:50

    Qu’il se repose bien de son vrai repos humain. Qu’il demande aussi le repos auprès de Dieu après avoir tourmenté et torturé des centaines de personnes à qui il a empêché le repos.
    Il n’avait pas quitté le pouvoir, il avait été débarqué. Il a essayé, mais en vain de le reconquérir…
    Il n’a pas fini de d’être attendu à au comptoir, à la caisse, pour payer le compte de ses actes.
    Le peuple n’oublie pas facilement. Les descendants des martyrs connaissent les descendants de ce « monsieur de l’excellence ».

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils