Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo: passe d’armes entre le ministre de la Jeunesse et le Colonel André Fils Obami

Destinée Ermela Doukaga, ministre de la Jeunesse et de l’Education civique

Destinée Ermela Doukaga, ministre de la Jeunesse et de l’Education civique

Ça a volé très bas entre Destinée Ermela Doukaga, ministre de la Jeunesse et de l’Education civique et le directeur général adjoint de la Police, André Fils Obami Itou. Dans un entretien téléphonique, ces deux personnalités auraient échangé des mots pas du tout courtois sur des questions liées à la sécurité. Au point que la ministre aurait versé des larmes, menaçant du coup l’officier de police.

Au début de l’entretien, ce sont des interrogations d’abord. Le ministre de la Jeunesse, Destinée Ermela Doukaga contacte le colonel André Fils Obami Itou afin de lui expliquer pourquoi il aurait classé le courrier “sans suite”. Selon les propos du ministre, le courrier aurait été adressé à la police pour solliciter de l’institution la sécurisation des services du ministère. Etonnement. Le colonel André Fils Obami Itou de s’interroger sur le nom du chef de sécurité qui serait venu lui voir pour discuter de sécurité au sein des servives du ministère. “Il a même un papier sur lequel votre secrétaire a mis un cachet et lui as dit que le courrier est classé sans suite”, parle ainsi le ministre à André Fils Obami Itou, qui ajoute qu’il n’est pas au courant et que la police n’a pas à vocation de garder le ministère “si on en sortirait pas”. “Ce n’est pas notre vocation”, précise le colonel, ajoutant que le cachet est un accusé de réception et qu’il n’ a jamais reçu de courrier. Le ministre de demander la démarche à adopter pour avoir des policiers à leur service, à l’image des ministères environnants. “Demandez-leur. Sincèrement, ce n’est pas la vocation de la police. Cela fait deux ans que je n’ai pas envoyé de policiers dans un ministère”, répond le colonel. 

Puis, le ton de la conversation monte. Le ministre de rappeler son rang de ministre et le fait que le courant n’a jamais bien marché entre lui et le policier. “Impoli, fils à papa, souci particulier”, le ministre se lâche envers le colonel qui garde un long silence. Durant une minute au téléphone, le ministre déverse sa colère sur André Fils Obami Itou, qui indique qu’il veut répondre. “Je me plaindrais auprès du président de la République”, dit Destinée Ermela Doukaga, au bord des larmes. “Merci Madame”, lance le colonel sans avoir eu le temps de répondre. 

Cette conversation montre le climat tendu existant dans l’administration congolaise. Pourtant, en 2016, lors de son discours d’investiture, le président congolais Denis Sassou à créer “la rupture avec les mentalités déviantes et les comportements pervers du passé: la paresse, le laxisme, l’irresponsabilité, l’inconscience, la corruption, la fraude, la concussion, l’ethnocentrisme, le népotisme”. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils