Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Politique

Congo : Okombi Salissa et la CADD quitte la majorité présidentielle et dit « non » au dialogue

André Okombi Salissa

Ancien ministre de Sassou, André Okombi Salissa

Dans une déclaration rendue publique le 03 juillet à Brazzaville, la Convention pour l’action, la démocratie et le développement (CADD) a mis fin à son appartenance au Rassemblement pour la majorité présidentielle (RMP).

Pour justifier cette décision, Alain Marius Ngoya Kessi, secrétaire général de la Cadd, évoque les manœuvres et décisions inconstitutionnelles dont le RMP est  le principal instigateur. Pour ce faire, la Cadd a invité  ses membres appartenant encore au Parti congolais du travail à une réunion de clarification. Le choix fait, dit l’orateur, est celui de la raison et non de la déraison.

Abordant la question du dialogue annoncé par le président de la République, la cadd a dit ne pas participer à cette rencontre. Pour la Cadd, sa participation à cette rencontre n’est « ni une exigence morale, ni une obligation politique ». Et d’expliquer aussi que la convocation de ce dialogue dévoile les intentions du chef de l’État, décidé à organiser un référendum  » inconstitutionnel qui ouvrira la porte au changement de la Constitution. La preuve en est donnée par les points prioritaires retenus pour ces assises. »

La Cadd lance un appel aux partis et associations politiques, à la société civile patriotique, aux évêques, aux confessions religieuses, aux membres du Parti congolais du travail « dignes » de ne pas participer à ce dialogue tant que la question du changement de la Constitution n’est pas retirée de l’ordre du jour.

Ce faisant, la Cadd rappelle son attachement aux valeurs de paix et de promotion d’un  » vrai dialogue » comme le veulent les traditions congolaises. En effet, pour la Cadd, le dialogue est porteur de progrès, de compréhension mutuelle, de consensus et d’apaisement lorsqu’il est organisé conformément aux aspirations profondes de la communauté. Derrière ces arguments, la Cadd laisse se profiler l’idée d’un autre « dialogue alternatif » à Brazzaville. En clair, la Cadd s’oppose au changement de l’actuelle Constitution.

© Adiac-Congo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils