Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : Obengui Ngoka et Alphonse Justin Soumbou arrêtés pour complicité d’évasion de onze détenus

Le ministre de la Justice, des droits humains et de la Promotion des peuples autochtones, Pierre Mabiala, a ordonné le 2 août, l’arrestation de deux magistrats substituts généraux près la Cour d’appel de Brazzaville, Obengui Ngoka et Alphonse Justin Soumbou pour complicité d’évasion de onze détenus.

Une information est ouverte par la police judicaire à cet effet avant de décider de juger ces deux juristes. Interrogé par le ministre de la Justice et des Droits humains, en présence du procureur de la République, André Oko Gakala et du procureur général près la Cour d’appel de Brazzaville, Théophile Mbitsi, le magistrat Obengui Ngoka a avoué qu’il avait donné des autorisations de sortie à neuf détenus qui auraient des problèmes de famille à régler.

Les deux autres détenus, a-t-il expliqué, ont obtenu leur autorisation de sortie auprès du magistrat Alphonse Justin Soumbou, absent à cette séance de travail du 2 août pour des raisons de santé.

Prenant la parole à son tour, le procureur de la République a expliqué que ces onze détenus n’ont plus rejoint la Maison d’arrêt de Brazzaville.  André Oko Gakala a précisé, par ailleurs, que lors de sa visite dans cet établissement pénitentiaire, il avait constaté que beaucoup de détenus ont été illégalement libérés.

Il a informé, en outre, le ministre de la Justice et des droits humains que le magistrat Obengui Ngoka n’est pas à son premier acte de cette nature. Le procureur de la République a mis à profit cette occasion pour rappeler que la rupture annoncée par le chef de l’Etat ne doit pas être un vain mot. Elle doit être effective, a-t-il poursuivi.  

« Tous les délinquants de tout acabit doivent être punis conformément à la loi et au nom du principe selon lequel nul n’est au-dessus de la loi et de la justice », a déclaré le procureur de la République.

Le procureur général près la Cour d’appel de Brazzaville a instruit le directeur de la Maison d’arrêt de Brazzaville de ne plus faire appliquer les actes signés par ces deux magistrats.

Les onze détenus libérés illégalement sont : Bienvenu Lionel Ndala ; Blaise Rey Dzaba Mokoko ; Mick Ondama ; Dominique Itoua ; Dominique fils Itoua ; Odilon Itoua ; Romaric Moké ; Judas Freddy Itoua Gnowa ; Kane Bakary ; Guy Mboussa et Bertin Inko Gatsebé.  

Roger Ngombé

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils