Congo : menaces « terroristes », un individu interpellé

l’ambassade des Etats-Unis en République du Congo

L’ambassade des Etats-Unis en République du Congo © Neeraj Kasture

Une note publiée sur le site officiel de l’ambassade des Etats-Unis en République du Congo informe le public et les citoyens américains “d‘éviter de se rendre à l’ambassade des Etats-Unis” ce jeudi 30 novembre. La raison, des “menaces pointues” dont ont fait l’objet la représentation diplomatique américaine, mais également celle de la France à Brazzaville.

Le doute sur la nature de ces menaces entretenu par la diplomatie américaine a été éclairci par le ministère congolais de la Communication. Dans un communiqué lu à la télévision nationale le ministre, Thierry Moungalla a informé l’opinion nationale et internationale que les services de sécurité du pays ont été mis en alerte au sujet “d’une attaque terroriste imminente [qui] pouvait être perpétrée contre les intérêts français et américains” en République du Congo.

L’enquête menée à ce sujet a dores et déjà permis l’interpellation d’un individu “âgé d’une trentaine d’années, de nationalité congolaise (…) qui serait de confession musulmane”.

De mémoire, c’est la première fois qu’une alerte d’attaque “terroriste” menace sérieusement le Congo qui abrite de nombreuses compagnies occidentales, notamment dans le cadre de l’exploitation du pétrole.

Avec Africanews

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Cuba : les étudiants congolais enterrent la hache de guerre

Après des jours de manifestations suite au non-paiement de la bourse, des étudiants congolais en médecine ont finalement obtenu gain

Congo – Brazzaville : les diplômés des écoles professionnelles menacent

Dans une déclaration rendue publique le 25 avril à Brazzaville, au cours d’une assemblée générale, tenue à l’Ecole normale supérieure

Les cheminots congolais déplorent la gestion scabreuse du CFCO

Le président de l’Intersyndical du Chemin de Fer Congo Océan (CFCO), Apollinaire Mavoungou, a déploré, mercredi à Pointe-Noire, la mauvaise

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils