Congo – Makabana: les autorités ordonnent l’ouverture forcée des boutiques

Image d’archive|©DR

Le secrétaire générale de la sous-préfecture de Makabana, Yves Tsiba a ordonné l’ouverture forcée de toutes les boutiques maintenues fermées dans la ville depuis la semaine dernière par les commerçants Ouest africains en colère contre les agents de la Police de la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire du Niari (DDST).

Tous les commerçants Ouest africains ont manifesté mercredi dernier à Makabana dans le Niari (sud) pour protester contre la volonté des agents de Police de la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire du Niari (DDST) de contrôler tous les étrangers résidents dans cette localité.

Les manifestants en colère ont baissé les rideaux de leurs boutiques donnant à la ville une piètre image. Les commerçants expatriés protestent contre ce qu’ils appellent «les pratiques arbitraires des agents de Police de la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire du Niari ».

Ils ont, à l’issue de leur action, rendu publique une plateforme de revendications dans laquelle ils exigent à la police «d’arrêter de persécuter les étrangers présents dans la ville de Makabana ».

Germaine Mapanga
Avec Lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
boutiquesCongoMakabana

Related Articles

Congo : une mission du FMI à Brazzaville pour faciliter le cadrage budgétaire

La mission d’assistance technique de l’institution de Bretton Woods, prévue du 1er au 12 octobre dans la capitale congolaise, vise

Congo – Brazzaville : la fièvre du portable

Objet incontournable du quotidien, le téléphone portable est très prisé des Congolais. Beaucoup en portent plusieurs sur eux. Combien ?

Solution de sortie de crise au Bénin : Talon envoie un émissaire chez Sassou Nguesso pour des conseils

Dans la recherche de solution pour la sortie de la crise post-électorale au Bénin, le président Patrice Talon a envoyé

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils